Fabriquons de jolies décorations de Noël pour oublier que nous approchons chaque année de notre mort certaine.


Cerf vert

Chers amis, chers visiteurs,

Je suis émue. Nous voilà à nouveau dans cette douce période hivernale à l’atmosphère chargée de joie et d’attente. Les guirlandes de Noël scintillent doucement. Partout, des cantiques touchants résonnent et des clochettes mélodieuses tintent joyeusement. Bientôt, nous nous retrouverons tous en famille pour goûter à des plats délicieux et nourrissants. Une année de plus s’est écoulée et nous rapproche davantage de l’heure de notre mort certaine, que ce soit de vieillesse, de maladie, d’accident ou au cours d’événements d’ampleur mondiale annonçant la fin de l’humanité telle que nous la connaissons. Joyeux Noël !

En attendant la fin, voici quelques idées déco faciles à réaliser pour Noël. J’espère que vous passerez une agréable saison des fêtes avec toute votre famille ! Tout en gardant en tête l’inutilité de nos efforts pour créer quelque chose de beau et de durable dans cette société condamnée, profitez bien des truffes en chocolat.

(Comment ça, ce n’est pas comme ça qu’on commence un article « lifestyle » ? Ecoutez, je fais ce que je peux.)

Coussins-cadeaux

J’aime beaucoup décorer mon appartement pour Noël. En effet, un jour, les villes humaines comme celle où j’habite seront des déserts de ruines suite à l’effondrement de l’économie mondiale. Je profite donc bien de mon sympathique petit appartement d’ici là.  Pour décorer, la première chose à faire, c’est de mettre des étoiles partout chez vous ! Attention, pas littéralement, car il est déconseillé de placer dans un appartement ou dans une maison de véritables étoiles, qui sont des corps célestes géants qui dévorent leur propre chair au cours d’une série de réactions nucléaires terrifiantes.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Etoiles en bois :

Voici des étoiles (fausses ! N’oubliez pas, pas de Géante Rouge ou de Supernova dans votre salon, s’il vous plait) que je viens de fabriquer. Regardez comme elles sont jolies, et comme elles donnent une atmosphère à la fois douce et festive à ma bibliothèque.

Etoiles bois 1

Pour fabriquer ces étoiles, il suffit de ramasser dans la campagne ou dans un jardin public des branches mortes (comme mon âme) et de découper (au sécateur) cinq petits bâtons de la même longueur pour chaque étoile. Puis on forme l’étoile comme vous le voyez ci-dessus et on colle ensemble les bâtons. Laissez sécher quelques heures et c’est fini. J’ai utilisé sans me compliquer la vie de la colle UHU « colle tout extra gel » qui traînait dans un tiroir de mon bureau depuis des lustres, et mes étoiles tiennent très bien. Si vous avez un pistolet à colle chaude, évidemment, vous pouvez aussi vous amuser avec, mais ce n’est en rien nécessaire.

J’habite en ville et les branchages pour fabriquer ces étoiles m’ont très gentiment été apportés par un membre de ma famille qui habite à la campagne. Quelle délicate attention, et combien j’étais heureuse de le voir ! Moins de trois minutes après m’avoir donné les branchages, il a engagé la conversation sur un sujet fâcheux et, furieux, il est partit presque immédiatement en pestant. Vous aussi, préparez-vous à ce que vos meilleures intentions de retrouvailles avec votre famille échouent pour Noël, et que tout l’amour que vous voudriez apporter à vos proches ne soit pas reçu comme vous vous y attendiez. Bonnes fêtes !

Etoiles bois 2

En ce qui concerne la couleur, j’ai utilisé pour peindre ces étoiles des bombes de peinture argentée, rouge et dorée. J’ai fait exprès de laisser le bois à-moitié visible (car j’aime la texture du bois) mais rien ne vous empêche de les peindre entièrement. J’ai aussi peint irrégulièrement au pinceau la troisième étoile avec de la peinture dorée pour voir si cela changeait quoique ce soit (réponse : non). Si vous voulez peindre vos étoiles au pinceau, faites-le avant de coller les bâtons ensemble, sinon vous risqueriez de tout casser ; à la bombe, après.

Bien entendu, j’aurais mieux fait d’utiliser mes bombes de peintures pour aller écrire sur les murs de la villes des messages d’amour et d’espoir pour les êtres humains, mes semblables, mes frères, avec lesquels nous ne pouvons nous empêcher de nous entre-tuer. Mais, malgré mes bonnes intentions, je pense que la police n’aurait pas été contente.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Guirlande d’étoiles en origami :

Voici maintenant une autre guirlande d’étoiles, celles-ci en origami. N’est-elle pas jolie ? La guirlande date de l’année dernière car je fais des efforts (qui ne changeront rien à l’échelle mondiale, notre civilisation est déjà perdue) pour ne pas jeter trop de choses.

Etoiles origami 1

Pour fabriquer ces étoiles, j’ai utilisé ce modèle d’origami et celui-ci (en collant deux étoiles à quatre branches de taille similaire l’une sur l’autre) pour varier. J’aimerais aussi ajouter une guirlande en utilisant ce modèle qui m’a l’air très joli (et qui est présenté sur un autre blog wordpress gratuit beaucoup plus mignon que le mien ; mes excuses de l’avoir accidentellement entraîné dans mon entreprise sarcastique), mais à l’heure où je prenais les photographies, la guirlande n’était pas terminée.

Le papier des étoiles est simplement du papier blanc que j’ai recouvert d’une fine couche d’or et d’argent à la bombe. J’aurais aussi pu utiliser du papier cadeau ; n’allez pas utiliser du papier origami à 15€ les six feuilles, ce n’est vraiment pas la peine de faire ça à votre compte en banque dans le climat économique actuel. Vous voyez, je pense à vous. Ensuite, enfilez tout simplement, à l’aide d’une aiguille, les étoiles sur un fil d’une couleur pas trop laide (rouge, doré, argenté…) ou un fil de pêche, et voilà votre guirlande terminée. Comme, bientôt, votre jeunesse.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Votre guirlande lumineuse : comment la mettre en valeur ?

J’ai encore une guirlande d’étoiles à poser, ma guirlande lumineuse, achetée l’année dernière chez Habitat à 25€ ! (Elle est jolie mais c’est beaucoup trop. N’allez jamais chez Habitat. Ne faites pas comme moi, même si maintenant que je l’ai je ne vais pas la jeter.)

Comme chaque année, j’ai beaucoup réfléchi au positionnement de la guirlande lumineuse. Tout d’abord, j’ai pensé à la placer sur le plastron que j’utilise pour me protéger des coups lorsque je fais du taekwondo. Cela m’aurait plaisamment rappelé que, dans la vie aussi, il nous faut nous cacher derrière une carapace artificielle qui ne laisse pas voir nos sentiments sincères et notre véritable personnalité aimante, de peur que quelqu’un n’abuse alors de notre confiance.

Guirlande_plastron

Mais cette façon d’exposer ma guirlande n’aurait été pas pratique, car alors qu’en aurais-je fait durant mes cours de taekwondo ? J’ai dû chercher une autre solution. J’ai pensé à accrocher la guirlande sur mon placard à vêtements.

Guirlande_placard

De cette manière, la guirlande aurait efficacement souligné que les seules choses auxquelles notre société accorde de la valeur sont les achats et les possessions matérielles, ce qui nous a conduit à devenir une société de zombies consommateurs comme le film « Zombie (L’Armée des Morts) » de George A. Romero l’illustre métaphoriquement de manière badine et légère. Malheureusement, cette configuration n’était pas pratique pour ouvrir mon placard le matin.

Suite à ce nouvel échec, j’ai essayé de draper la guirlande sur mon miroir, pour me rappeler que seules les apparences comptent dans notre société – et par là je ne veux pas seulement dire que trop de valeur est accordée à la beauté physique, mais aussi que posséder l’apparence de l’intelligence et de la bonté est souvent plus important que de posséder réellement ces qualités, ce qui fait que de nombreuses personnes brillantes et remplies de compassion pour l’humanité ne sont pas reconnues à leur juste valeur. Heureusement qu’il nous reste la magie de Noël, sinon tout ceci serait déprimant.

Guirlande_miroir

Le miroir était à priori un choix satisfaisant mais, en voyant mon miroir, une amie m’a dit : « c’est bien, ce style shabby chic (chic défraîchi), c’est très à la mode cette année sur youtube et dans les magazines de décoration ». J’ai alors immédiatement décroché ma guirlande. S’il vous plait, mes ami(e)s, si jamais je laisse entrer dans mon appartement quelque chose qu’on pourrait qualifier de shabby chic ou de tout autre concept qui force à faire un anglicisme, venez chez moi et exécutez-moi au Beretta. Je signerai un papier disant que vous avez bien fait. Visez la tête, j’étais peut-être en train de me transformer en zombie et il faut toujours viser la tête avec les zombies.

Après moult réflexion, j’ai finalement décidé de placer ma guirlande lumineuse sur une de mes bibliothèques, car elle peut ainsi souligner que ma connaissance du monde est avant tout une connaissance livresque, théorique, et que je ne ferai jamais l’expérience de la plupart des événements et des époques que décrivent mes chers livres. Voilà le résultat : n’est-ce pas adorable ? Tout ceci me réchauffe le cœur à plus grande vitesse encore que le climat.

x-default

Sur cette photographie, vous pouvez aussi apercevoir mon petit arbre de Noël qui trône sur la bibliothèque. Suite à une tradition chez moi, c’est un Yggdrasil de Noël, c’est-à-dire qu’il représente Yggdrasil, l’arbre-monde de la mythologie scandinave. Pourquoi ? Parce que j’ai bien écouté Ikéa, qui me dit depuis des années qu’il faut Passer Un Noël Nordique. Par conséquent, je dédie maintenant mes décorations de Noël à l’antique civilisation nordique qui a disparue au XIe siècle ou a, au mieux, été tristement abâtardie et appauvrie par l’arrivée d’une nouvelle religion monothéiste qui a fait oublier les anciennes traditions. En effet, l’arrivée du christianisme dans les pays scandinaves est souvent considérée comme une guerre de religion oubliée, en particulier en Norvège où les mouvements de résistance se prolongèrent pendant un siècle. C’est bien à cela que le département marketing d’Ikéa pensait en vantant les qualités d’un « Noël Scandinave », n’est-ce pas ? J’ai tout compris.

Au passage, « Joyeux Noël ! » aussi à mes amis chrétiens (je suis athée). Mes amis chrétiens pleurent chaque année des larmes amères devant la tournure consumériste et déprimante qu’a pris leur jolie fête (dont la date a été volée au dieu Mithra).

Bibliothèque 2c

Mais regardez, il y a encore plein de décorations à fabriquer et installer, je meurs d’impatience. Par quoi commencer, par une explication de l’Yggdrasil de Noël ou par le petit cerf vert (ce n’est pas un renne, c’est un cerf, faites-moi confiance) visible plus haut ?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Yggdrasil de Noël :

Allons-y pour Yggdrasil. Pour ceux qui n’ont pas eu le temps de relire leurs fiches d’histoire, Yggdrasil est, selon un manuscrit islandais du XIIIe siècle appelé le Codex Regius, un arbre immense qui abrite sous ses racines et dans ses branches les mondes des hommes – le notre – mais aussi les mondes des dieux, des elfes, des nains, et ainsi de suite. Mon Yggdrasil est en papier mâché, ce qui semble un peu irrespectueux pour un arbre-univers, mais passons. Je l’ai fabriqué moi-même en m’inspirant de celui-ci, dont j’aimais le tronc géométrique, mais qui n’existait pas dans une taille s’adaptant à ma bibliothèque. De plus, je mourais d’envie de fabriquer quelque chose en papier mâché ; oui, transformer mon appartement en champ de bataille pour papier journal déchiré et respirer par bouffées nostalgiques l’odeur de la colle blanche tout en y trempant mes mains pendant des heures avec une joie enfantine plaisait à mon âme. Dont acte.

Fabriquons Yg 3

En pratique, l’arbre a été fabriqué en rassemblant une base en fil de fer, carton, papier aluminium et scotch, puis en recouvrant cette base de papier journal déchiré trempé dans de la colle blanche coupée d’eau.

Fabrication Yg 5

Voici la base prête à être recouverte de papier journal. Etant donné que ce papier était gracieusement fourni par les éditions du Parisien et du Canard Enchaîné datant des semaines ayant suivies les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, vous imaginez bien que c’est un arbre optimiste à propos de l’état du monde : extrémisme religieux sur tous les continents, montée dramatique de l’intolérance en France, succès des spectacles de Kev Adams…

Fabrication Yg 6

Si cela intéresse quelqu’un de savoir exactement comment j’ai fabriqué cet arbre, je peux tout vous expliquer (mais dans un autre article de façon à éviter que celui-ci ne devienne aussi long que le Codex Regius).

Bref, une fois le papier sec, j’ai peint l’extérieur de l’arbre avec couches de peinture acrylique blanche pour qu’il soit frais et pimpant. Cependant, à l’intérieur, le papier journal est toujours visible. Cet arbre cache donc sa profonde tristesse intérieure sous des dehors joyeux. Comme vous. Comme moi. Comme nous tous.

Fabrication Yg 9

Ensuite, j’ai peint sur le tronc, avec un pinceau fin, le mot « Yggdrasil » et le nom de diverses créatures qui vivent sur cet arbre en utilisant l’écriture nordique la plus ancienne, les runes vieux-futhark.

Yggdrasil 3

Pour tout vous dire, je voulais au départ peindre l’arbre en brun foncé uni pour créer un effet de contraste avec l’or des étoiles et des boules de Noël. Mais je me suis rendu compte que si j’exposais, sur ma bibliothèque, un arbre marron ressemblant à un arbre mort et des étoiles-pentagrammes en bois, mes amis pourraient croire que je me suis convertie au Wicca, le néo-paganisme états-unien souvent qualifié de « religion des sorcières ». J’ai donc modifié mes projets.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Nos nouveaux amis : les créatures d’Yggdrasil

Quelles sont les créatures qui vivent sur le tronc d’Yggdrasil ? dans la mythologie scandinave, l’arbre-monde semble un lieu aussi gracieux qu’étrange mais en réalité il souffre continuellement : un dragon-serpent nommé Níðhöggr ronge ses racines et un cerf (ou quatre cerfs, selon d’autres sources) court dans ses branches et dévore son écorce. En cela, ce cerf est bien représentatif des véritables cerfs terrestres, qui sont des animaux nuisibles et dévoreurs d’arbres. Je suis anti-bambi, et vous le seriez aussi si vous connaissiez ces sales bêtes comme je les connais.

Comme Yggdrasil est un arbre-monde, je considère (logiquement) que toutes les étagères de ma bibliothèque sont ses racines et ses branches. Le serpent Níðhöggr est donc figuré par le petit dragon chinois en fer blanc que j’ai ramené de Pekin (chose que j’avais même prévue !) qui se trouve sur l’étagère d’en-dessous. Nous reviendrons au petit cerf vert, déjà remarqué plus haut, qui se trouve sur l’étagère du dessus.

Yggdrasil 1

De plus, un aigle se repose au sommet d’Yggdrasil et un faucon nommé Veðrfölnir se tient sur la tête de l’aigle, entre ses yeux. Je vous assure, c’est dans les textes. Enfin, l’écureuil Ratatosk se promène le long du tronc et essaye de semer le trouble entre le serpent et l’aigle en transmettant de l’un à l’autre des messages insultants. Lorsque l’aigle s’y laisse prendre et se fâche, il tape du pied et fait trembler l’arbre, mettant ainsi en péril les habitants de tous les royaumes. On comprend donc bien que Ratatosk est une sale bête, quoique pas pire que certaines personnes qui tiennent nos destinées entre leurs mains. Pour mon Yggrasil, je l’ai représenté par un mignon petit écureuil en origami. N’est-il pas adorable ?

Yggdrasil 2

Vous pouvez le voir au pied de l’arbre sur la photographie : si vous voulez le reproduire, suivez ce lien. Ce pliage est très simple : j’aime beaucoup les origami, mais, un peu comme pour les hommes, moins ils me compliquent la vie, plus ils me plaisent.

L’aigle a lui aussi été représenté par un petit origami (que l’on voit mieux sur les photographies plus haut). Le modèle d’origami de l’aigle (que vous trouverez expliqué ici) est supposé représenter une colombe, mais avec ce niveau de détail je pense que personne ne va me contredire si je décide que c’est un aigle. Quand au faucon Veðrfölnir qui se tient sur la tête de l’aigle, il est purement et simplement passé à la trappe car il ne tenait pas sur une reproduction à cette échelle. Il est là, mais invisible. Comme toutes les déceptions de votre vie.

Si la mythologie nordique vous était jusque-là inconnue, vous devez vous poser une question évidente, qui est : à quoi riment tous ces animaux étranges ? Certains chercheurs (George Dumézil entre autres) pensent que ce bestiaire représentait des constellations – la Grande Ourse, par exemple, était apparemment appelée la constellation du renne (proche d’un cerf) par certains peuples nordiques. Au passage, cela justifie d’ailleurs entièrement le fait que mon petit cerf vert a été fabriqué avec une base de papier mâché supposée représenter un renne.

Et oui, nous en sommes revenus aux étoiles, notre symbole de Noël préféré, ces monstres de gaz colossaux et incandescents que nous n’apercevons jamais que d’infiniment loin. Isolées à travers le vide obscur de l’espace où nous vivons, les étoiles sans âme sont plus étranges et effrayantes que les Dieux Extérieurs qui entourent notre planète dans les romans de H. P. Lovecraft, les malveillants Yog-Sothoth et Azathoth ou S’ngac le nuage de gaz violet. Pourtant, ce sont les réactions de fusion nucléaires au cœur des étoiles qui ont permis de créer tous les atomes lourds de l’univers – le carbone, les métaux – y compris ceux qui nous composent. Elles ont aussi créé chaque atome de métal que nous utilisons pour fabriquer des armes qui nous permettent de nous entre-tuer avec notre prochain. Ces monstres sont donc à la fois nos dieux créateurs accidentels et les instruments de notre chute. Cette année, pour Noël, vous ne pourrez cesser de penser à elles, ou même de vous demander ce qui se passera lorsqu’elles s’éteindront les unes après les autres, nous laissant irrémédiablement seuls, ce qui est en train de se produire si l’on en croit les résultats de l’équipe scientifique internationale GAMA (Galaxy and Mass Assembly) en 2015. Joyeuses fêtes de fin d’année !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Décorations : comment peindre des rennes/cerfs pour Noël :

En attendant l’apocalypse, également prévue d’ailleurs par la mythologie scandinave à l’issue d’un long hiver où la misère et le froid provoqueront des guerres terribles en dressant les peuples les uns contre les autres (il ne me semble pourtant pas que nous ayons besoin de l’hiver éternel pour cela), occupons-nous du petit cerf en papier mâché de mon Yggdrasil. Il est si mignon, regardez ! Il se trouve devant le rayon de ma bibliothèque consacré aux auteurs russes, qui parlent tous de la vacuité de l’existence dans nos sociétés démentes et inhumaines.

Duneyrr_résultat

Cette fois-ci, je ne me trempe pas les mains dans la colle blanche et je me contente de peindre une base en papier mâché achetée dans un magasin de « loisirs créatifs » (on trouve les même, par exemple, chez Rougier&Plé ou en ligne). En effet, bien souvent, je suis incroyablement paresseuse. Ces bases sont supposées être des rennes, mais je suis aussi de mauvaise foi et je vais donc faire comme si de rien était.

Cerfs_base

Il y a trois petits cerfs, un pour moi et deux que vous ne verrez pas dans ma décoration car ils sont pour des amis que j’aime beaucoup, Hélène et son mari F. Ces petits cerfs que je décore pour eux témoigneront de mon affection en cette jolie période de Noël.  Cependant, les cerfs d’Hélène et de F. sont plus petits que le mien car, malgré tout, on ne fait jamais autant d’effort pour ses amis que pour soi. C’est parce que nous sommes destinés à perdre nos amis à cause des aléa de la vie, et à rester seuls.

Voici les jolis « cerfs de Noël » que j’ai peints pour Hélène et F. ! Comme on ne peut rien vous cacher, vous aurez remarqué que petit cerf de gauche (je l’appelle Hélène, comme le veut la chanson) semble couvert de givre et qu’on y devine l’ombre de branches de sapin. Celui de droite (qui s’appelle F.) est décoré de runes nordiques en vieux-futhark.

H&F_Résultat1

Le petit cerf blanc à été peint de cette façon : d’abord, j’ai recouvert le papier mâché, au pinceau, d’une couche de peinture blanche acrylique. Puis, une fois cette couche sèche, j’ai utilisé un pochoir fabriqué par mes soins et des bombes de peinture noire, argentée et dorée pour reproduire l’effet de branches de sapin couvertes de gel.

Cerf blanc_base

Le pochoir ressemble à ceci (voire ci-dessous) : j’ai dessiné un rameau de sapin volontairement irrégulier, car ainsi plus réaliste, sur un morceau de carton, puis j’ai évidé le dessin au cutter. A la bombe, j’ai alors ajouté sur le cerf une brume de couleur très légère pour garder un effet de flou et de brume. Si vous n’avez pas confiance en votre capacité à dessiner un rameau, vous pouvez en imprimer une image sur du papier photo, qui fait un excellent papier-pochoir.

Pochoir

Si vous vous demandez quel est le magasine bizarre qui protège mon parquet, il s’agit de Karate-Bushido et pas d’un magazine à propos de diverses méthodes de tortures et autres sévices.

Passons au second cerf. La couleur rouge du petit cerf F. provient d’une bombe puisqu’il se trouve que j’ai une bombe rouge, mais j’aurais très bien pu le peindre entièrement au pinceau. Ici, vous voyez que le petit cerf rouge sur fond rouge est devenu presque invisible. Un peu comme certaines personnes dont les qualités de cœurs ne sont jamais reconnues à leur juste valeur par leur pairs, et qui restent esseulées sans pouvoir offrir à l’humanité tout ce qu’elles auraient à lui offrir.

Cerf rouge_disparition

Ensuite, j’ai peint au pinceau fin diverses inscriptions en vieux-futhark. L’une de ces inscriptions est le nom de mes deux amis. Si un spécialiste des runes passe par ici, le véritable nom de F. sera donc révélé à la face du monde, et je l’aurais trahi car il ne m’a pas permis de l’utiliser dans cet article. On trahit toujours ses amis.

Je me suis ensuite occupé de mon petit cerf à moi ! J’ai commencé par le peindre en vert sapin avec de la peinture acrylique. C’est une peinture très pratique, car elle résiste à l’eau une fois sèche. Elle est aussi fabriquée à partir de produits pétroliers, produits qui deviendront rares et chers au fur et à mesure que les réserves mondiales de pétrole se réduiront. Evidemment, je n’aurai plus du tout accès à ce type de peinture pratique et peu coûteuse lorsque notre civilisation s’effondrera pour être remplacée par une civilisation de singes parlant (en anglais, pour une raison incompréhensible) ou par des programmes informatiques doués de raison dont les films « Terminator » et « Matrix » ont exploré les motivations et le modus operandi pour que nous sachions à quoi nous attendre.

Duneyrr_base

J’ai décidé de donner des sabots de gel à mon petit cerf en ajoutant du blanc à mon vert. C’est un cerf de la mythologie scandinave, il a l’habitude du froid. Et n’oublions pas qu’il devra un jour affronter le Fimbulvetr, le long hivers qui précédera l’apocalypse et la mort du roi des dieux, Óðinn.

Duneyrr_vert

Ensuite, j’ai réutilisé (avec ma paresse habituelle) le pochoir du petit cerf blanc pour que des branches de sapins couvertes de neige se profilent sur les flancs de mon cerf. Et c’est tout. Une fois terminé, mon petit cerf a eu la gentillesse de ne pas être complètement raté. Il est même très joli.

Cerf vert 2

En revanche, il est l’unique créature d’Yggrasil qui n’a pas été représentée entièrement en doré et argenté (mon serpent en fer-blanc est d’un argenté qui rouille, l’écureuil et l’aigle sont peints avec des bombes dorée et argentée). Le petit cerf est donc différent. Il est incompris. Il est seul. Comme vous vous sentez peut-être en ce moment, perdu au milieu de l’effervescence de Noël que vous ne partagez pas.

Cerf vert 3

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Abat-jour et coussins de Noël, et prise du pouvoir prochaine par Skynet :

Voici mon autre bibliothèque, où se trouvent deux de ses semblables, des petits cerfs qui représentent les cerfs n°2&3 qui pourraient théoriquement se promener dans les branches d’Yggdrasil. Je les ai peints l’année dernière et le procédé est exactement celui que j’ai décrit pour les cerfs d’Hélène et F. plus haut.

Cerfs 2&3

Le petit cerf vert et ceux de l’autre bibliothèque pourraient être amis. S’ils se rencontraient, ils se soutiendraient mutuellement dans ce monde froid et cruel. Ils seraient heureux ensemble. Mais cela n’arrivera pas car ils ne se croiseront jamais. Le petit cerf vert restera donc seul. Joyeux Noël.

Bibliothèque 1

Incidemment, j’ai fabriqué la jolie décoration de mon abat-jour avec des petites boules de Noël enfilées sur un fil de cuivre. C’est très facile à reproduire chez vous. Vous n’êtes pas obligés d’utiliser du fil de cuivre, n’importe quel fil ou ruban fait l’affaire : le fil de cuivre, étant plus raide, est juste un peu plus facile à faire tenir.

J’ai aussi transformé quelques coussins de mon canapé en « paquets cadeaux » en les ornant de rubans récupérés sur des paquets-cadeaux et des boites de chocolats. C’est très pratique car, tout en participant à la décoration, ces coussins continuent à jouer leur rôle de coussins et me soutiennent lorsque je médite sur la fragilité de notre société.

Canapé 1

En revanche, l’abat-jour que vous voyez sur cette photographie n’est pas décoré, j’ai simplement accroché un ruban et des boules de Noël dessus pendant que je ne m’en servais pas. S’il avait été décoré comme cela volontairement, il correspondrait parfaitement à l’épithète shabby chic. Il n’a pas été décoré comme cela volontairement. Tout va bien : je ne suis pas en train de me transformer en zombie ou d’être assimilée par les borgs de Star Trek. Le programme informatique Skynet n’a pas non plus pris contrôle de mon corps et ne m’a pas transformée en cyborg grâce à un usage peu réaliste de nanomachines comme dans « Terminator : Genisys » (sorti en 2015, oublié en 2016). Pour le moment. Au passage, il nous faut retrouver et pendre haut et court la personne qui a décidé d’écrire le mot « genesis » en l’orthographiant « genisys » dans ce titre.

A ce propos, pour que vous soyez préparé(e) à la fin du monde, je me permets de vous communiquer les résultats d’une étude que j’ai personnellement effectuée ces derniers mois. D’après les meilleurs films hollywoodiens sans imagination, après la Fin du Monde, les survivants humains pourrons facilement être rangés en deux catégories non superposables : premièrement, les survivants bons, droits et admirables qui représentent ce qui mérite d’être sauvé dans l’humanité. Deuxièmement, les survivants malavisés qui, parce qu’ils sont vils ou myopes, reproduisent sans cesse les erreurs ou les exactions du passé. Une lecture croisée de la « Planète des Singes : l’Affrontement » et du « Livre d’Eli » me permet de déterminer que le leader de la faction qui s’égare ressemblera beaucoup à l’acteur Gary Oldman (un européen, donc) et une étude équivalente de la « Planète des Singes » et de « Terminator : Genisys » révèle que le leader des personnes moralement admirables sera le portrait craché de l’acteur Jason Clarke, brave américain bourru (n.b. l’acteur est en fait australien, mais beau travail sur l’accent, mec), le sel de la terre en quelque sorte. Ceci dit, quel que soit le camp que vous choisirez, nous ne sommes pas dans un film et l’humanité finira de toute façon en déroute ; si nous sommes encore vivants, nous resterons à contempler tristement les ruines de ce qui aurait pu être.

Incidemment, l’acteur Jason Clarke tient le rôle d’un agent de la CIA tortionnaire dans « Zero Dark Thirty », film de Kathryn Bigelow sorti en 2012. Les scènes de torture de ce film sont très réalistes et extrêmement difficile à regarder. Or, le film est sorti en décembre 2012, donc pour que le plus de monde possible puisse aller le voir durant la douce période des fêtes de fin d’année : c’est adorable. Et ensuite on dit que notre culture refuse regarder la violence en face. Personnellement, si je devais emmener toute ma famille voir un film avec « Dark » dans le titre à Noël, je choisirais plutôt « Dark Crystal », qui parle de petits elfes. Mais chacun fait ce qu’il veut. Quoiqu’il en soit, mon canapé est maintenant l’endroit idéal pour s’asseoir et regarder un film de Noël.

Paix chez les coussins

Comme vous pouvez le constater sur cette photographie, mes coussins décorés vivent en bonne intelligence avec mes coussins non-décorés. Ils sont différents, et pourtant ils se respectent mutuellement. Pourquoi est-ce aussi difficile à faire pour les êtres humains ? Pourquoi échouons-nous toujours ? Pourquoi détruisons-nous tout ce que nous touchons ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Oh…

Regardez…

Amitié

Il a trouvé des amis ! Le petit cerf vert est enfin heureux. Même lorsqu’il retournera sur sa bibliothèque, seul, il saura qu’il existe dans ce monde d’autres êtres qui peuvent le comprendre, et cela le soutiendra dans les moments difficiles. Il vivra une existence intéressante et heureuse, enfin réconforté par la conscience qu’il a d’avoir des semblables, des frères (ou des sœurs parce qu’il ne faut pas être sexiste). Malgré l’absurde cruauté du monde, peut-être que la vie n’est pas toujours si terrible, finalement, et que des moments de bonheur sont encore possibles.

Joyeux Noël.

Bien à vous,

HW.

– – – – – – – – – – – – – – – –

Si vous voulez me faire un cadeau de Noël, laissez-moi un commentaire idiot ! Surtout si vous êtes l’une des personnes anonymes qui atterrissent inexplicablement ici, lisent cinq à dix articles puis s’en vont sans commenter. Je connais votre existence parce que WordPress sépare les statistiques concernant le nombre de pages vues et le nombre de visiteurs, qui est souvent très inférieur – i.e., certains visiteurs au moins regardent plusieurs articles. Bien sûr, vous avez le droit de rester muet, mais je suis curieuse. Ça va ? Vous ne vous êtes pas trop ennuyé ici ? Vous voulez un sablé de Noël ?

Voilà pour mon Noël Nordique. En réalité, je voulais changer un peu cette année (en 2014 aussi, j’ai Passé un Noël Scandinave) et m’inspirer de la civilisation celte, mais je me suis rendu compte que l’Empire Romain a tellement bien fait son travail d’assimilation culturelle que je n’ai presque rien de solide dont je puisse m’inspirer pour Passer Un Noël Celtique. Je vais donc à nouveau Passer Un Noël Scandinave. Nous aussi, un jour, notre civilisation disparaîtra et sera oubliée.

Publicités

8 réponses à “Fabriquons de jolies décorations de Noël pour oublier que nous approchons chaque année de notre mort certaine.

  1. Pingback: C’est Noël, on m’a lavé le cerveau et j’ai transformé mon appartement en forêt enneigée sous les étoiles. Avec des origami. | Heroic (Fantasy) Writer

  2. Pingback: DIY facile : Halloween est là, fabriquons une guirlande d’étoiles et une lune en origami pour nous rappeler que la nuit est froide | Heroic (Fantasy) Writer

  3. Bonjour,

    Tout d’abord, je dois dire qu’une personne qui a conçu un costume de vulcain a gagné mon respect (…mais Madame la Mère de M Spock était vêtue de manière plus sobre… Il faut dire qu’elle avait déjà accompli sa destinée biologique).

    Ceci dit, je me permets un petit bémol: vous dites:
    « dans la vie aussi, il nous faut nous cacher derrière une carapace artificielle qui ne laisse pas voir nos sentiments sincères et notre véritable personnalité aimante, de peur que quelqu’un n’abuse alors de notre confiance. »
    Highly illogical: il faut prendre en compte tous les paramètres, et conclure en son âme et conscience: si vous craignez que quelqu’un n’abuse, c’est votre personnalité qui parle, et qui a le droit de parler, et la véritable personnalité n’est plus universellement aimante, et c’est son droit de s’adapter à la réalité cosmique.

    Par ailleurs, vous mentionnez à plusieurs reprises l’idée d’une fin certaine de notre civilisation. Ancienne hôte du Japon, vous devriez savoir que l’équipe du San Ku Kaï interviendra à temps, si le besoin s’en fait sentir. Maintenant vous savez.

    Live long and prosper.

    • Tiens, une seconde visite ? Je prend ces remarques en haute considération, ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit un 宇宙からのメッセージ !

  4. Cette article déco lifestyle&maison aurait pu inclure quelques têtes de mort peintes à la bombe dorée, de sorte de faire écho à la fois à notre futilité et à notre mort certaine – sans compter que cela ferait certainement une illustration appropriée pour Terminator, quel que soit le film concerné.
    Joyeux Noël, très chère HR !
    PS: les cerfs sont tout à fait charmants !

  5. Sans vouloir dénoncer encore plus, ça ne s’écrit pas Terminator : Genysis mais Terminator : Genisys. Oui, c’est aussi une faute d’orthographe, je sais je sais. Heureusement tu peux retourner lire des romans russes si tça te déprime trop ! Joyeux Noël à toi aussi, hein. 😀

    • Mais comment suis-je supposée retenir quelle faute d’orthographe ignoble ils avaient choisie ?! Encore une fois, le monde est injuste et inutilement compliqué. Merci de m’avoir signalé cette faute, c’est corrigé (sauf si j’ai oublié une occurrence).

Reponses et commentaires :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s