C’est Noël, on m’a lavé le cerveau et j’ai transformé mon appartement en forêt enneigée sous les étoiles. Avec des origami.

arbre-etoiles-1

Chers amis, chers visiteurs,

Pour avoir un soupçon d’utilité, cet article rassemble une liste de techniques pour faire des étoiles de Noël en origami. Si vous aimez les choses utiles, vous pouvez sautez directement à cette partie en cliquant ici.

Mais si vous êtes rétifs à l’utilitarisme pur, soyez les bienvenus et tant mieux.

Je suis une personne cynique mais, récemment, il m’est arrivé une chose surprenante. J’ai ressenti une étrange chaleur au fond de mon cœur habituellement minéral et j’ai entendu une douce voix qui chantonnait à mon oreille : « Magie, douceur de Noël… »

J’ai fermé les yeux et j’ai vu un paysage hivernal. La neige tombait sur les bois, douce comme une plume… Dans les villages, les bonshommes de neige souriaient devant les petites maisons illuminées. Les anges dans nos campagnes préparaient leurs partitions pour entonner avec conviction l’hymne des cieux, et l’écho de nos montagnes s’apprêtait d’un air ému à redire ce chant mélodieux. Les enseignes des magasins pleins de choses chères et inutiles qu’il faut apparemment se ruiner pour offrir à toute sa famille, y compris aux gens que ça tueraient de faire preuve d’un minimum de politesse une fois par an, rayonnaient de mille feux…

Et, dans un éclair, l’Esprit de Noël (ou plutôt celui du Solstice d’Hiver : on ne va rien exagérer, malgré le succès de François Fillon aux primaires de la droite, je ne suis pas devenue catho d’un coup) est descendu sur moi. C’est fou, ça montre bien que cela peut arriver à n’importe qui !

Comme d’habitude, je suis en retard dans mon enthousiasme. A peu près tout mon entourage s’en donnait à cœur joie ces deux dernières années avec de beaux sentiments de Noël, des décorations kitsch et des pulls en laine ornés de flocons et de petits rennes joyeux. Cette année, silence, le monde semble avoir décidé qu’on est trop fatigué pour donner dans l’enthousiasme. Je soupçonne que, pendant un moment de distraction de ma part, quelqu’un a fait voter une résolution collective pour ne plus faire le moindre effort en 2016 alors que l’année a été aussi nulle. Mais je ne suis pas d’accord : en effet, avec l’investiture de Donald T. en janvier 2017 et la cinquième cavalière de l’apocalypse en lice pour les présidentielles en France, je postule de mon côté que 2016 a été notre dernière « bonne » année en occident. En revanche, en 2017, si l’écorce terrestre ne commence pas à se fissurer et si on n’assiste pas au réveil de Cthulhu, c’est que la chance aura été de notre côté.

bazar-de-noel

Décorer = ne plus pouvoir faire un pas dans son appartement pendant au moins deux jours.

Et donc j’ai pris une décision. Pour ce dernier Noël avec une écorce terrestre intacte (la fosse des Mariannes ne compte pas), je veux de Vivre Un Noël Magique. Je veux décorer chez moi. Je veux écouter en boucle les mélodies sirupeuses (et aimées des youtubeuses car libres de droits) de Kevin McLeod qui portent des noms comme « Forzen Star », « Frost Waltz » ou encore « Winter Chimes ». Je veux porter un pull en laine ringard. Je veux me rendre malade à force de manger des truffes en chocolat et du boudin blanc. Les vitrines d’hiver du Printemps, du BHV, du Bon Marché Rive Gauche et des Galeries Lafayette m’en soient témoins, l’Esprit de Noël va tellement descendre du ciel pour se percher sur l’appui de ma fenêtre qu’il va finir par connaître le chemin par cœur.

Joignant le geste à l’intention, j’ai décidé de perdre toute mesure et de décorer mon appartement au point d’en faire une de forêt magique couverte de neige, un lieu tellement enchanté que même Disney, Chantal Goya dans son rôle de Marie-Rose ou les préraphaélites n’auraient pas osé (et pourtant, dieu sait que les préraphaélites ne sont pas du genre à se dire qu’ils en font trop dans le niais). Sur cette forêt brilleront des étoiles aussi belles qu’elles sont lointaines et indifférentes mais qui sembleront, dans un moment miraculeux, venir un instant se poser jusque sur la cime des arbres. De petits animaux sauvages aux griffes scintillantes de givre peupleront les bois. Pour le pique-nique, il y aura des truffes au chocolat et du vin blanc. Et, ayant vécu ce Noël Magique(tm), je pourrais enfin m’effondrer dans la neige et me laisser recouvrir à jamais par la glace tel Ötzi après qu’il a reçu une flèche dans l’omoplate. Belle fin.

J’aime beaucoup ce planning. Au travail ?

satan

Voilà ce qui arrive quand une athée fabrique des décorations de Noël : alors que j’essaye innocemment de repeindre des étoiles de l’année dernière, Satan laisse sa marque partout.

PREPARATION : comment établir une atmosphère de magie de Noël pour bien décorer !

Bonheur, joie et enthousiasme ! Cette année, je ne suis que cela. Je commence d’ailleurs à soupçonner que j’ai subi un lavage de cerveau. Ou bien c’est peut-être dû à un choc crânien (une tentative d’assassinat à coup de clubs de golf qui m’aurait laissé de graves séquelles intellectuelles ?), à une trépanation à la scie sauteuse ratée, à un coup de sabot de renne dans la figure ?

Mais qu’importe ! Je suis si heureuse de décorer mon appartement ! Il faut que je fasse les choses bien, rassemblons de quoi faire scintiller l’esprit de Noël tel une étoile qui brille de son dernier éclat avant de se faire dévorer, palpitante d’horreur et incapable de sauver sa propre existence, par un trou noir supermassif (un peu comme notre civilisation le sera bientôt).

Tout d’abord, internet me l’a dit, il me faut un « pull ringard de Noël ». Je suis fière de vous annoncer que je possède un pull-over qui correspond parfaitement à cette description, et cela depuis l’an de grâce 2007, suite à un voyage aux îles Shetland. Celles-ci sont, si vous êtes fâché avec la géographie, un archipel techniquement situé au bout du bout du nord de l’Ecosse mais en réalité complètement paumé en mer au large de pays pas du tout gelés comme la Norvège. Sur ces îles, après m’être bagarrée avec des moutons lors de randonnées, je suis entrée dans une boutique d’artisanat local de la plus grande ville des îles (Lerwick, 7000 habitants), et j’ai trouvé… Ceci.

pull-shetland

Hoc est pull-over.

I.e. un pull 100% laine locale. J’aime porter la dépouille de mes ennemis sur mon dos, c’était donc pour moi.

Mais ce qui nous intéresse, c’est que c’est indubitablement un pull de Noël ringard. Certes, il reste relativement de bon goût, et mon choix du seul pull beige de la boutique trahit totalement la parisienne. Néanmoins, je postule que ce pull-over, fabriqué sur une île nordique couverte de mignons moutons et de petits chevaux tellement adorables que j’ai essayé d’en faire rentrer un dans ma valise, gagne le Grand Prix de l’Esprit du Solstice d’Hiver. De part ses liens avec des poneys miniatures, il laisse sur place tous les pulls moches avec une tête de renne dessus. Et si vous n’êtes pas d’accord, tare ta gueule à la récré.

oponey_baby-1680x0

Voici la raison pour laquelle mon pull est mieux que le votre. [image tirée du site d’incitation au tourisme Shetland.org]

Je l’ai d’ailleurs surnommé le « pull magique » et installé sur un siège confortable (il est trop chaud pour le porter tout le temps lorsqu’on s’agite) pour qu’il veille sur moi tel l’ange du sapin. Cette semaine, il me guide dans ma recherche d’Esprit de Noël tel l’oncle Drosselmeyer guidant Clara dans le ballet Casse-Noisette, que j’ai d’ailleurs envie de regarder. En mangeant des truffes en chocolat.

pull-shetland-2

A ce propos, j’ai pris la résolution de remplacer le petit morceau de chocolat que je mange avec mon café matinal par un truffe en chocolat jusqu’au 25. Cela s’avère être une excellente décision, je n’ai jamais été aussi contente de me lever le matin pour une journée de travail.

petit-dejeuner

« Nouveau régime ! Prenez 20kg en deux semaines grâce à ce truc tout simple ! Les médecins la détestent ! »

Le pull magique a entièrement approuvé cette initiative, ce qui ne peut être que bon signe.

pull-approuve-1

(Incidemment, ai-je créé un poltergeist en attribuant une personnalité à ce pull ?)

Pour parfaire l’atmosphère de solstice d’hiver, je voulais mettre de la musique de Noël, mais je dois ici avouer mon échec. Après avec chantonné deux ou trois fois « les anges dans nos campagnes », que j’aime secrètement beaucoup, j’ai survécu à une unique écoute de « Frozen Star » de Kevin MacLeod. Ensuite, j’ai été forcée de baisser les bras et de mettre l’album « Hounds of Love » de Kate Bush en boucle à la place. Finalement, quelle oeuvre pourrait incarner pour moi l’Esprit de Noël mieux que sa chanson élegiaque « And Dream of Sheep » (qui parle d’un homme en train de flotter dans la mer après un naufrage) ? Aucune ! Je suis toujours entièrement dans le bon état d’esprit pour m’occuper de ma décoration. Et puis, maintenant que j’y pense, cette histoire de « sheep », c’est tout-à-fait approprié à mon pull Shetland.

(C’est définitif, ce pull est un esprit frappeur, c’est un cas de possession. Aidez-moi.)

(Est-ce dû au fait que j’ai des rapports conflictuels avec le concept du pull-over ?)

Je vous laisse cinq minutes pour aller vous procurer un pull et du chocolat (au minimum, une boisson chaude) pour me rejoindre dans cet agréable état de torpeur hivernale. Prêt ?

Bien, nous pouvons commencer à décorer sérieusement ! Chouette !

chouette-sur-arbre-1

#jeudemotsgénial #jaifaitlameilleuredelasoirée #cestbonjesors

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

EN ROUTE VERS LA FORÊT MAGIQUE : décorons !

Pour une forêt magique, il faut d’abord un ou plusieurs arbres. Pour rendre hommage aux arbres tombés dans les griffes de la déforestation, je n’en ai qu’un. C’est l’arbre qui suggère la forêt à défaut de la cacher.

(Oui, je suis parisienne et c’est en fait une question de place, et alors ? Si le moindre lyonnais fait une réflexion à propos de Paris, je tape.)

arbre-jour-1

Mon arbre est gris, semi-recouvert de neige, et d’ailleurs de qualité relativement nulle (la moitié de la neige m’est restée dans les mains et le pied ne s’enfonce pas), mais cela ne l’empêche pas d’être absolument magnifique, en tout cas à mes yeux attendris. Il reflète très bien l’atmosphère d’une forêt glaciale au beau milieu d’un hiver éternel, dans le style du Fimbulvetr de la mythologie nordique (hiver interminable qui marque la fin du monde), de Narnia occupée par la sorcière ou de la forêt gelée de Secret of Mana envahie de loups technicolors (un point geek pour vous si vous voyez exactement de quoi je parle). Bref, il reflète mon cœur.

boreal

Mon inspiration secrète pour toute la décoration. [Image tirée de Secret of Mana/聖剣伝説2, publié par Square en 1993 pour la console Super Nintendo.]

Je voulais fabriquer un arbre moi-même avec des branches de bouleau et j’avais tout un programme pour y parvenir. Mais, soudain, je suis tombée en ligne sur celui-ci qui était tellement parfait (et peut se replier, contrairement à celui que je voulais fabriquer) que j’ai cédé au consumérisme et que je l’ai acheté comme une accro du shopping. Je l’ai trouvé sur CDiscount où il est vendu sous la marque CODICO et sous le nom « Arbre-de-Noël avec neige 120 LED hauteur 180cm ». Je l’ai eu en solde et, avec le transport, cela m’a coûté 85€ et des poussières.

En parlant de LED, cet arbre s’allume tel une nuit étoilée, cochant ainsi une nouvelle case dans mon cahier des charges « créer une forêt magique enneigée sous les étoiles ».

arbre_lumieres-2

Douce nuit, sainte nuiiiiit… ♪♬

arbre_lumiere-2

Je suis tellement heureuse d’avoir trouvé cet Yggdrasil de sorcière à l’aspect menaçant, sous lequel on pourrait organiser un excellent sabbat, que je trouve à peine les mots pour exprimer ma reconnaissance. Le seul moyen que j’ai de témoigner de mon bonheur est de danser en rond autour de mon arbre (après l’avoir préalablement écarté du mur, bien entendu) en chantant du Kate Bush.

Si je vous perds un peu avec cette histoire d’Yggdrasil, sachez que c’est le nom de l’arbre-cosmos de la mythologie nordique, qui porte les étoiles dans ses branches et des mondes à ses pieds. Depuis 2014, je me fabrique (ou j’achète, dans un cas précis) chaque année un Yggdrasil de Noël. Vous trouverez plus d’explications ici (2014) et ici (2015) si vous voulez en savoir plus sur cet arbre.

Il est difficile de beaucoup améliorer la perfection, mais je suis néanmoins contente de ma décoration. Les étoiles en origami sont positionnées et colorées de façon à évoquer les feuilles mortes qui restent accrochées aux arbres en hiver. La liste des modèles d’étoiles utilisés est en fin d’article. Les petites boules de Noël évoquent du givre et je les ai placées « en cascade » exprès plutôt que de les répartir de manière plus égale, mais moins naturelle.

theme_guirlande

Par ailleurs, la guirlande de boules dorée est une guirlande que j’ai achetée toute faite il y a deux ans, mais on peut facilement en fabriquer une semblable en nouant des boules de Noël sur un joli cordon. J’en ai d’ailleurs fait une pour l’une de mes bibliothèques à l’aide de boules de Noël en trop et de ruban pour emballage cadeau. A l’approche de l’apocalypse, il n’y a pas de petites économies.

bibliotheque-g_1

(Note à usage personnel : j’ai trop de thés différents, cf ci-dessous.)

guirlande-boules

J’ajoute que, dans la nuit, mon arbre dessine des ombres extrêmement intéressantes sur le mur. Décidément, la partie « arbre » de l’opération « forêt magique » me semble être un grand succès.

arbre_ombres-1

La seconde étape pour obtenir votre forêt enchantée, c’est d’y placer de mignons petits animaux pour qu’ils y pèlent de froid avec vous, parce qu’il n’y a pas de raison de souffrir seul(e).

Vous aurez peut-être déjà remarqué les deux petits cerfs peints en bas de ma bibliothèque sur la photographie plus haut (pour des questions liés au bestiaire de l’Yggdrasil tel que la mythologie scandinave le décrit, ce sont des cerfs, pas des rennes). Mais bibliothèque principale, elle…

bibliotheque-d_1

…contient un cerf supplémentaire et deux hiboux (techniquement, une chouette effraie et un hibou grand-duc), tout ceci étant des choses que j’ai fabriquées ou peinte. Incidemment, la bibliothèque contient aussi  un dragon en fer-blanc chinois et une grenouille en bois vietnamienne que j’aime avoir là car elle me fait penser à une amie. Je ne les ai pas du tout fabriqués, mais ils participent tout à fait agréablement à l’ambiance « contes de fées ». Merci à eux, etc.

D’ailleurs, en commençant ma décoration, j’avais vaguement dans l’idée que j’allais mettre tous les animaux sur une bibliothèque et des étoiles sur l’autre pour faire des « thèmes ». Puis j’ai été bombardé de suggestion de liens pour aller voir « les meilleures photos du défilé Victoria’s Secret », où les ensemble sont classés par « thème ». Je me suis alors souvenue que je déteste les thèmes, d’où le fait que mon bois enchanté est réfractaire à toute classification.

renne-1

Si vous aimez mes petits rennes cerfs, des explications à propos de la manière de les peindre se trouvent dans cet article. Il contient aussi des explications pour la fabrication des étoiles en bois qui se trouvent à côté du renne. Pardon, du cerf.

hiboux-arbre_1

Si vous aimez les petits hiboux, je compte expliquer comment les fabriquer (ils sont en pâte auto-durcissante) et les peindre dans un prochain article que je vais publier dans les trois jours qui viennent. De ce fait, comme le disent les experts en marketing, « ♥ abonnez-vous à mon blog pour qu’on reste en contact ♥ kikoolol » (ou pas).

Mais bref, il manque encore un détail. Pour ne pas me perdre dans la forêt, il me faut des bougies. Et pour ne pas brûler ladite forêt, je conseille vivement les LED. Celles-ci viennent (à la non-surprise générale) de chez Ikéa.

bougies

…sauf que j’ai réutilisé des bouts de ruban pour les embellir. En effet, dans les bougies LED, l’aspect du pied est un problème – le compartiment des piles apparaît souvent en transparence lorsque la bougie est allumée, ce qui est fort laid (par de jeu de mots avec LED, merci, on a déjà donné avec la chouette). Coller un petit ruban récupéré sur un paquet de chocolats, ou encore le nouer avec un joli nœud (ce qui aurait été beaucoup trop mignon pour moi) règle ce problème (que vous découvrez surement à la minute si vous n’êtes pas, comme moi et 90% des lecteurs réguliers de ce site, un peu porté à un perfectionnisme constant et délétère).

Nous avons la forêt, nous avons les animaux de la forêt, maintenant il mettre des étoiles PARTOUT. Et, pour mettre des étoiles PARTOUT tout en ne se ruinant pas et en ne sacrifiant pas la qualité, la variété et l’esthétique de ces astres brillants, je suggère la méthode qui met tout le monde d’accord, la montagne d’origami.

origami-de-noel-2016

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

ETOILES EN ORIGAMI : un comparatif utile et quasi-exhaustif
(mensonge, il est impossible d’être exhaustif quand on parle d’origami)

Pour commencer, j’aimerais chanter les louanges de l’origami.

  • C’est beau.
  • Ce n’est pas cher si on ne prend pas de décision idiotes, comme utiliser des kits de papiers origami ravissant et hors de prix. Le papier cadeau découpé en petit carré ou le papier à imprimante peint est beaucoup moins cher.
  • C’est beaucoup plus durable qu’on ne le croit. La guirlande de mon arbre a été fabriquée il y a deux ans, vous la verrez d’ailleurs dans cet article ancien si vous ne me croyez pas.

Par ailleurs, je défend avec ferveur l’idée qu’un bon origami est un origami simple qui ne vous prend pas la tête et ne vous force pas à remettre en question chacun de vos gestes. En cela, l’origami parfait ressemble beaucoup à l’homme parfait tel que je le conçois.

Passons à un petit comparatif des modèles, avec pour chaque modèle un lien vers des tutoriels vidéo beaucoup plus parlant que toute explication.

  • l’étoile classique à huit branches – voir ci-dessous
  • l’étoile simplifiée à huit branches – cliquez ici
  • l’étoile à cinq branches de notre enfance – cliquez là

……….

♦Etoile classique à huit branches♦

La voici.

origami_8b-classique

Ci-dessous, voici un comparatif de la taille du papier utilisé par rapport à la taille de l’étoile obtenue. Notez qu’un carré de papier permet de faire une étoile à quatre branche, et qu’il faut donc deux carrés de taille égale pour faire l’étoile complète. La longueur de l’étoile sera égale à la longueur du côté du carré de départ.

origami_8b-classique-papier

Points positifs : cette étoile est très belle dans tous les formats, se déforme peu quand on fabrique une grande étoile et n’est pas si compliquée que cela à faire. C’est, à titre personnel, ma préférée.

Points négatifs : le nombre de plis relativement élevé pour un origami aussi simple rend difficile la fabrication d’étoiles de très petit format (le papier, sauf s’il est très fin, refusera de plier). De plus, compte tenu du nombre de plis, elle est un peu plus longue à réaliser que celle qui suit.

Vous pouvez apprendre à la faire en cliquant ici. Et soyez gentils avec la personne qui a pris le temps de se filmer, laissez-lui un petit « like » si vous reproduisez l’étoile…

……….

♦Etoile simplifiée à huit branches♦

Exemples ci-dessous.

origami_8b-simple

Ci-dessous, voici un comparatif de la taille du papier utilisé par rapport à la taille de l’étoile obtenue. Encore une fois, pour faire une étoile complète, il faut deux carrés de papier. A titre personnel, j’agrafe tout simplement les deux morceaux ensemble, ce qui n’est pas le plus élégant, mais ça marche.

origami_8b-simple-papier

Points positifs : cette étoile est très simple à fabriquer, et surtout très rapide. C’est celle que je choisis quand je dois faire, disons, vingt étoiles de papier cadeau le plus vite possible. De plus, on peut faire de très petites étoiles avec ce modèle car il demande peu de plis. Enfin, même si je ne l’ai pas fait ici, on peut lui donner un aspect tri-dimensionnel en la pliant sur elle-même.

Points négatifs : En grand format, elle se déforme facilement et, comme elle est très simple, elle a un aspect assez peu soigné et plutôt enfantin. Ce qui peut être un style, d’ailleurs.

Vous pouvez apprendre à la faire, y compris le pliage 3D, en cliquant ici. Laissez au réalisateur un petit « like » si vous reproduisez l’étoile. A vot’ bon cœur…

……….

♦Etoile à cinq branches♦

Les voici – j’ai couronné mes petits hiboux avec celles que j’ai fabriquées.

origami_5b

J’en avais aussi fabriquées, dans une couleur différente, pour ma décoration de Halloween.

etoi_pose3

Ci-dessous, voici un comparatif de la taille du papier utilisé par rapport à la taille de l’étoile obtenue. Ce comparatif est important ici : vous remarquerez que l’étoile est beaucoup plus petite que la feuille d’origine.

origami_5b-papier-1

C’est parce qu’il faut couper un pentagone dans le carré (puisqu’il s’agit d’une étoile à cinq branches) avant de se mettre au pliage proprement dit. On perd donc beaucoup de papier. Ci-dessous, voici la taille du pentagone à côté de la taille du carré de base :

origami_5b-papier-2

Le procédé pour couper le pentagone est expliqué dans le clip vidéo plus bas, pas d’inquiétude. De plus, une seule feuille est nécessaire pour fabriquer l’étoile.

Points positifs : tout le monde rêve d’une étoile à cinq branches comme celles que nous dessinions dans notre enfance à un moment ou un autre…

Points négatifs : La perte de papier m’agace prodigieusement. Il faut prendre des carrés de papier énormes pour obtenir des étoiles de taille moyenne.

Pour apprendre à la faire, y compris le découpage du pentagone, cliquez ici. Laissez au réalisateur un commentaire appréciatif si vous reproduisez l’étoile, ce n’est que justice.

Quel que soit votre choix de modèle, n’oubliez pas de presser vos origami quelques heures sous des livres épais pour que leurs plis « prennent ». Ils auront ensuite l’air beaucoup plus propres.

origami_poids

ci-dessus : des origami oppressés.

……….

Nota bene : comment ne pas gaspiller le papier.

Vous l’aurez compris, c’est la guerre du papier.

Pour que vous origami ne soient pas trop dispendieux, il suffit d’utiliser du papier cadeau ou du papier tout bête qu’on recouvre d’une très fine couche de peinture. Mes origami présentés ici ont été fabriqués à partir de deux feuilles de papier imprimante de format A4 bombées à l’or avec un peu d’argent pour créer de jolies nuances.

Le papier en train de sécher :

origami_papier

Puis, j’ai coupé les feuilles en deux dans le sens de la longueur…

origami_decoupe-1

Chaque demi-feuille peut être découpée en deux grands carrés et un petit. On commence par mesurer le premier grand carré en repliant un coin de la demi-feuille, et on le découpe.

origami_decoupe-2

On découpe le second de la même façon, puis on se retrouve avec un rectangle trop petit pour y tailler encore un carré de la même taille.

origami_decoupe-3

On replie un coin dans l’autre sens et on obtient la taille du carré plus petit.

origami_decoupe-4

Et on a trois carré et une petite chute (qui me servira à décorer des paquets-cadeaux, je pense).

origami_decoupe-5

La feuille A4 découpée :

origami_decoupe-6

Les carrés sont en nombres pairs (quatre grands, deux petits) ce qui est une bonne chose car les étoiles à huit branches sont faites avec deux carrés.

Finalement, avec les deux feuilles A4, voici tous les origami que j’ai fabriqués. Il me reste un carré donc je pourrais faire une étoile à cinq branche si je le voulais, mais je le garde en réserve au cas où j’aurais soudain une idée géniale.


origami_utilisation-papier

Désavantage de l’utilisation du papier peint par vos soin : la peinture prendra le plus grand plaisir à orner vos doigts d’une couche de couleur lorsque vous gratterez le papier pour marquer les plis.

origami_doigts

Mais ce n’est pas grave : le pull magique approuve ! Tout est donc pour le mieux.

origami_approuve

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Post-mortem : inspection du résultat

Ai-je suffisamment transformé mon appartement en forêt magique enneigée sur laquelle veillent des astres brillants, inébranlables dans leur vigilance (s’ils y a des lecteurs de Keats dans le coin, je vais me faire jeter des boules de neige dessus pour plagiat) ? Prenons une série de photographies dignes d’une bloggeuse lifestyle pour le savoir !

oui_total_jour

Alright, pas mal.

arbre_ombres-2

OUI.

oui_cerfbougies

Il y a de l’idée.

oui_total_in-noctem

Oui, je pense que j’ai parfaitement réussi mon coup. D’ailleurs, le pull magique approuve entièrement mon travail.

pull-approuve-3

L’esprit du Solstice d’Hiver est là ! Chassons le cynisme ! Pensons à des choses agréables ! Noël ! Truffes en chocolat ! Forêt enchantée ! Election surprise de Donald Trump ! Situation au moyen-orient ! (zut, raté)

Quoiqu’il en soit, ce n’est que le premier article consacré à Noël 2016 sur ce site. Je suis au regret de vous annoncez que la lobotomie que j’ai probablement subie dans mon sommeil pour me faire apprécier l’Esprit de Noël et retrouver mon âme d’enfant a réussi encore mieux que vous ne pourriez le penser. Regardez :

hp_craquage

Si, c’est bien ce que vous croyez.

Cédant à la pression d’un marketing incessant, j’ai retrouvé l’esprit déprimé de mes quinze ans (âge que j’avais quand j’ai commencé à lire cette belle série) et fabriqué des décorations de Noël sur le thème de Harry Potter. Tuez-moi. Je croyais pourtant avoir grandi.

Cliquer sur ce lien pour apprendre comment, vous aussi, vous pourrez avoir temporairement quinze ans dans votre tête et fabriquer des décorations qui incluent cette boule de Noël 9 3/4 et les hiboux. Et beaucoup d’autres objets, si je survis à ce déluge d’esprit de Noël qui semble décidé à me noyer vivante. On arrête tout de suite, j’avais pourtant bien dit que je voulais mourir gelée dans une forêt en me remémorant l’époque heureuse où George W. Bush était encore le plus idiot des présidents américains.

Joyeux Noël.

Bien à vous,

HW

– – – – – – – – – – – – – – – –

Si vous voulez me faire un cadeau de Noël, laissez-moi un commentaire idiot ! Surtout si vous êtes l’une des personnes que je ne connais pas qui atterrissent ici par le plus grand hasard des moniteurs de recherche.

J’ai par ailleurs décidé de faire des cadeaux de Noël aux premières personnes qui commenteront sous le prochain article. N’hésitez pas à vous abonner si vous voulez gagner un hibou ou une boule de Noël peinte à la main de motifs tellement geek que s’en est insoutenable.

Publicités

Une réponse à “C’est Noël, on m’a lavé le cerveau et j’ai transformé mon appartement en forêt enneigée sous les étoiles. Avec des origami.

  1. Pingback: DIY : Comment fabriquer des décorations de Noël « Harry Potter  (qui me font perdre toute dignité en tant que femme de trente ans) | «Heroic (Fantasy) Writer

Reponses et commentaires :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s