Comment fabriquer des décorations élitistes pour Halloween – un article chaleureusement dédié à mes amis intelligents

H2017_Bouquet+citrouilles

Chers amis, chers visiteurs,

Avez-vous des amis trop intelligents pour apprécier Halloween ? Des amis qui méprisent cette fête commerciale ? Des connaissances qui estiment que les citrouilles en plastique ne sont pas d’un raffinement esthétique satisfaisant ? Des relations pour qui se déguiser en fantôme avec une drap ne suffit pas à évoquer la noirceur de cette nuit où le royaume des vivants effleure celui des morts ? Ou bien avez-vous vous-même l’impression qu’Halloween, ce n’est pas suffisamment sophistiqué pour vous ? Faites-vous partie de ces personnes supérieurement intelligentes qui publient (en toute humilité intellectuelle) des citations de Raymond Aron ou de Maurice Barrès quotidiennement sur facebook, embellies de votre commentaire (« très vrai », « on n’a rien dit de mieux depuis »), et qui lisent Monocle Magazine ? Votre écrivain préféré était-il déjà mort à l’aube du vingtième siècle ? Possédez-vous la carte des Amis du Louvre ? Et cachez-vous au fond de votre cœur raffiné une vague envie de fêter Halloween, pour une fois ?

Généralement, je ne pourrais pas vous aider car je n’ai moi-même aucun goût et aucun raffinement. Cependant, la période de Halloween est propre aux ensorcellements divers et, sans doute sous l’influence de quelque magie noire, LA solution à vos problèmes m’est soudain apparue. Continuez à lire : aujourd’hui, je vous propose cinq idées de décorations morbides mais néanmoins d’inspiration littéraire. Elles témoigneront d’un bon goût artistique qui ne pourra qu’impressionner vos pairs et mettre dans un état d’admiration éperdue les personnes qui n’ont aucune imagination et se déguisent platement en Morticia Addams pour Halloween (c’est-à-dire, grosso modo, moi). Et en plus, ces décorations sont incroyablement faciles à réaliser ! Ajustons nos monocles et mettons-nous au travail.

– 1 (α) –

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai.

H2017_Bouquet de houx vert 2

Si vous êtes un véritable littéraire, vous aurez reconnu sans hésitation le premier vers du poème que Victor Hugo consacre, en 1847, à une visite sur la tombe de sa fille. A la fin du poème, il dépose sur cette tombe un bouquet de houx vert et de bruyère. Grâce à un simple bouquet, vous pourrez subtilement faire référence à Victor Hugo, à la perte tragique de toutes les personnes qui nous sont chères – et donc à la vraie signification de Halloween – mais aussi à la Commémoration des Fidèles Défunts, grande tradition catholique qui consiste à aller déposer des fleurs sur les tombes le 2 novembre. Enfin, vous avez trouvé une décoration d’une complexité intellectuelle satisfaisante pour Halloween !

Certes, en pratique ces fleurs vont moyennement ensemble, mais leur symbolique est parfaite (le houx toujours vert est symbole d’immortalité et la bruyère est, dans le langage des fleurs, symbole d’un amour inébranlable).

H2017_Bouquet_cup

La réalisation n’est pas compliquée – trouvez du houx, trouvez de la bruyère, faites un bouquet. Le houx n’étant pas la plante la plus facile à trouver chez les fleuristes en octobre, il ne faudra pas hésiter à explorer les multiples ramifications de vos réseaux sociaux (soigneusement cultivés via des « posts » intelligents et pénétrants sur LinkedIn) pour dénicher quelqu’un qui a du houx dans son jardin. Etant moi-même une privilégiée bénéficiant de népotisme, j’ai volé du houx dans le jardin de mon père qui habite à la campagne. En revanche, j’ai décidé de ne pas sacrifier une botte de bruyère (elles sont vendues en pot chez la plupart des fleuristes et cela me fendait le cœur de les arracher de leur pot pour faire un bouquet) et de les remplacer par des véroniques déjà coupées, dont la fleur ressemble beaucoup aux bruyères.

Enfin, il se trouve que mon cher père avait un arbre mort dans son jardin (ce n’était pas une décoration d’Halloween, il était juste là pour nous rappeler naturellement à notre mortalité) : j’ai ajouté quelques branches sèches et sinistres au bouquet. En effet, même avec des références au plus grand poète de la langue française, il est important que Halloween reste Halloween.

– 2 (β) –

Que tal ?

« Comment tu me trouves ? »

H2017_QueTal_TEMP

C’est ainsi qu’on traduit souvent, dans le contexte, l’inscription que l’on peut lire sur le tableau « les Vieilles et le Temps ».

Peint autour de 1810 par Francisco de Goya, maître avant l’heure de l’horreur et de l’épouvante, « les Vieilles et le Temps » représente une très vieille dame endimanchée et sa servante, non moins vieille et sans doute flagorneuse. La vieille dame se regarde dans son miroir et demande « comment tu me trouves ? » à la servante alors que, derrière elles, l’Ange du Temps s’apprête à les balayer.

Goya_les vieilles&le temps

…à les balayer avec un balai du cuisine. J’aime cet esprit concret.

Quoiqu’il en soit, pour montrer que nous connaissons par cœur l’Histoire de l’Art de l’Europe continentale (mais aussi pour nous rappeler que nous courrons tous vers une mort certaine alors même que notre orgueil nous empêche de l’admettre et nous force à faire des choses stupides et navrantes pour retarder la déchéance comme nous injecter de la toxine botulique et passer notre vie en salle de gym) prenons un miroir, prenons un crayon de maquillage ou un feutre qui s’efface et traçons la question fatidique en imitant dans la mesure du possible le lettrage du tableau de Goya.

H2017_balai

Ajoutez un balai à côté de votre miroir pour faire honneur à l’esprit concret de l’Ange du Temps. Votre décoration est terminée !

Je ne vous cache pas qu’il s’agit de ma décoration préférée de cette série (avec la suivante, et d’ailleurs passons à la suivante…)

– 3 (γ) –

Des citrouilles existentielles inspirées par un poème de Dylan Thomas 

L’année dernière, j’ai fabriqué à l’aide d’argile auto-durcissante de mignonnes petites citrouilles blanches qui expriment la dépression existentielle et la volonté de ne pas s’arrêter à notre mortalité via une citation du poème « And death shall have no dominion » écrit par le poète gallois Dylan Thomas en 1933.

H2017_citrouilles

Fabriquer des décorations snobs n’étaient pas mon but l’année dernière. Néanmoins, avec le recul, je me rends compte que si ce n’est pas snob, je ne sais plus ce qui l’est. Retrouvez mes explications pour fabriquer les petites citrouilles en cliquant sur ce lien ! Et, au passage, demandez-vous désespérément si vous aurez une chance de revoir les êtres que vous aimez au-delà de la mort.

– 4 (δ) –

La douce mélodie de « Tuonelan joutsen »

Encore une fois, je me répète, mais la meilleure décoration snob pour Halloween est celle que personne ne comprend. Pourquoi le bouquet « de houx vert et de bruyère en fleur » comptait-il pour une décoration de Halloween ? Il fallait connaître la référence pour le comprendre. Sinon, on est exclu. Comme le disait si bien maman en parlant des philosophes français du XXe siècle, « leur principe, c’est d’exclure. »

Soyons donc le plus incompréhensibles possibles pour paraître intelligents et, pour notre soirée Halloween, écoutons en boucle « le Cygne de Tuonela », poème symphonique en apparence doux et apaisant, écrite par le compositeur finlandais Jean Sibelius en 1895.

Le « Cygne de Tuonela » est la pièce de musique parfaite pour Halloween : en effet, il fait référence à un épisode sinistre de l’épopée mythologique nordique, le Kalevala. Le cygne dont il est question est un animal mystérieux qui vogue sur les eaux du royaume des morts, Tuonela. Le héro de l’histoire est descendu dans le royaume des morts pour tuer ce cygne – mais il est touché par une flèche empoisonnée et meurt lui-même.

Si vous trouvez que je vais un peu loin dans la subtilité et dans l’élitisme et que personne ne va comprendre que vous écoutez cette douce mélodie à cause de Halloween, vous pouvez toujours écouter « Une nuit sur le mont Chauve » à la place. Là, le message est clair. Mais je serais un peu déçue.

– 5 (ε) –

(vous noterez que, depuis le début, j’ai numéroté mes idées avec des lettres grecques pour faire plus snob car il ne faut négliger aucun détail)

Déterrons les morts à Ornans

H2017_Ornans2

Sans doute la référence la plus pointue de ces décorations, voici un hommage à un peintre du XIXe siècle qui n’est pas un impressionniste !

Gustave Courbet, réaliste pur et dur, a peint entre 1849 et 1850 « Un enterrement à Ornans », sa ville natale. Le tableau, qui ne fait aucune concession à la joliesse ou à la douceur, représente un enterrement anonyme. De nombreux habitants de la ville et connaissances du peintre ont posé pour ce tableau : le tableau représente toute la ville sauf lui, ce qui a suggéré à des historiens que l’enterrement représenté est supposé être celui du peintre. Le tableau fit scandale quand il fut montré au public pour la première fois en 1850 : les critiques ont accusé Courbet de se complaire dans le « laid » et le « trivial ». Cette oeuvre colossale – le tableau est long de plus de 6 mètres – est devenue un manifeste du mouvement réaliste. Par ailleurs, il est tellement déprimant que je suppute que Gomez et Morticia Addams ont tenté d’en faire l’acquisition au musée d’Orsay pour le suspendre à la place d’honneur dans leur salon.

Gustave_Courbet_-_A_Burial_at_Ornans_-_Google_Art_Project_2

Vous remarquerez peut-être qu’au premier plan, à côté de la fosse qui vient d’être ouverte, on peut apercevoir un crâne et des ossements qui ont été accidentellement déterrés pendant l’opération. Cela fait de ce tableau un candidat parfait pour être transformé en décoration de Halloween.

Pour rappeler cette ambiance de tombe fraîchement creusée, trouvez une pelle, trouvez un endroit d’aspect funeste (la cours intérieure de mon immeuble dans mon cas) et ajoutez une simple petite pancarte que vous prendrez soin de rendre le plus sinistre possible en l’accrochant avec un fil ou un ruban noir. Cela suffira. Votre décoration est prête. Les vrais sauront. Ils sauront que vous faîtes référence à ce tableau, et au fait indiscutable que la plupart des vies humaines se terminent dans une mort « laide » et « triviale ». Ils sauront qu’en plaçant ce panneau sur cette pelle, vous pensiez au triste labeur du fossoyeur d’Ornans qui creuse un tombeau et éparpille en un même mouvement des ossements humains. Ils sauront que, quelque part au pied de cette pelle, la Mort attend. Oui, ils sauront.

(Ou alors il n’y a que moi qui interprète tout de la manière la plus sinistre imaginable – c’est aussi une possibilité.)

H2017_Ornans1

N’hésitez pas à ajouter un crâne en plastique à côté de votre pelle si, contrairement à moi, vous avez le temps d’aller en acheter un dans un magasin de farces et attrapes. Ce serait parfaitement conforme au tableau ! Pour une fois que crâne en plastique et Haute Culture française sont en parfaite harmonie, ne manquez pas une telle occasion.

H2017_OrnansHowTo

– En Conclusion –

Chers amis intelligents, je vous salue. J’espère que mes idées de décorations ont été à la hauteur de vos espérances et qu’elles vous encourageront à fabriquer vos propres décorations snobs et élitistes : n’hésitez d’ailleurs pas à partager vos idées dans les commentaires. Sur quoi, je vous laisse et je vais me reposer : en effet, en essayant de me m’élever à un niveau intellectuel supérieur pour écrire cet article, j’ai grillé tous mes neurones et ma tête me fait un mal de chien. Je vais donc de ce pas boire de la bière, regarder un film de super-héros grand public et me fabriquer un déguisement de chat sexy pour Halloween de façon à renouer avec ma nature profonde de personne non sophistiquée.

Pour finir, voici une photographie avec une lumière mystérieuse et artistique qui me permet de conclure cet article en faisant semblant d’être l’auteur d’un vrai blog compétent.

Bien à vous,
HW.

H2017_Mystère

Si, inspirez par l’esprit d’Halloween, vous souhaitez lire encore plus de suggestions de décorations, vous en trouverez ci-dessous sur mon site :

J’ai également rédigé des tutoriels pour se costumer de manière épique avec un minimum d’effort et de frais. Allez vous transformer en personnage de légendes de notre temps ci-dessous :

P.S. Alors que je rédigeais cet article, j’ai fait une fausse manœuvre classique et publié l’article trop tôt en appuyant accidentellement sur le mauvais bouton. Je m’excuse platement auprès de vous, abonnés, qui avez reçu une notification inutile à cette occasion, et je note qu’il est très facteur de cliché de ramer avec l’informatique alors qu’on rédige un article au contenu digne d’une Terminale L.

Au cas où ce ne serait pas entièrement évident, cet article est tout entier dédié aux rares personnes raffinées qui me supportent encore malgré mon goût pour la bière et mes sarcasmes. Je vous aime, vous le savez, ne changez pas.

Publicités

2 réponses à “Comment fabriquer des décorations élitistes pour Halloween – un article chaleureusement dédié à mes amis intelligents

  1. Bravo Morticia! N’oublie pas de déposer une citrouille autodurcissante sur une tombe avant la pleine lune pour laisser un message aux vivants réconfortant! Et n’oublie pas le S à héros stp: je me bats chaque jour pour cette cause désespérante…Restons élitistes jusqu’au bout des mots crochus! La Crocharde…

    • Non ! Où ai-je commis ça ? Je mérite d’être enterrée vivante.
      Je suis moi aussi en guerre contre cette faute d’orthographe, qui malheureusement apparaît de temps en temps chez moi lorsque j’écris sans me relire. Il n’est de pire ennemi que l’ennemi intérieur. N’hésite pas à m’indiquer la phrase ou la page coupable, j’irai pleurer sur mes fautes et corriger.

Reponses et commentaires :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s