Comment fabriquer un costume de Catwoman version « The Dark Knight Rises » pour moins de 10€ (et aller dévaliser des milliardaires occupés à fêter la fin de l’ISF)

H2017_Cat_seccam1FIN

Chers lecteurs, chers visiteurs,

C’est bientôt Halloween, la nuit où le monde des morts vient donner des coups de coude à celui des vivants, et comme chaque année je cherche à convaincre mes amis qu’il est juste et bon de marquer le coup. Il me semble en effet un peu triste, au milieu de cette nuit qui met en avant la folie et la fragilité de l’existence, d’être socialement conservateur et de s’habiller comme un employé stressé qui vérifie ses e-mails de travail à peine sorti de son bureau.

De plus, j’essaye aussi de persuader mes amis qu’il est facile de réaliser soi-même des déguisements bon marché mais néanmoins épiques. Celui-ci est particulièrement facile si vous êtes une parisienne ! Pourquoi ? Parce qu’une parisienne est un individu qui, si je puis me permettre de reprendre un cliché qui s’applique aussi à moi, s’habille assez souvent en noir. De ce fait, quand un costume consiste principalement à vous habiller en noir et à fabriquer en quinze minutes des accessoires simples pour l’accompagner, nous autres parisiennes avons un avantage comparatif absolument scandaleux. Il est donc temps d’en profiter ! Par exemple en se déguisant en Nazgul, en Morticia Addams ou (et c’est le sujet du jour) en Catwoman.

Avez-vous une soirée costumée ce soir (ou dans deux jours) ? Et, dans les circonstances économiques actuelles, souhaitez-vous porter un costume qui non seulement ne coûte pas cher, mais en plus exprime votre envie à peine refoulée de dépouiller des milliardaires véreux de leurs comptes en banque aux îles Caïmans pour venger l’exploitation du prolétariat tout en chantant « ah, ça ira, ça ira, Goldman Sachs à la lanterne » ? Si c’est le cas, sortez vos griffes et commençons.

H2017_Cat_seccam2FIN

– – – – – – – – – – – – – – –

Notre héroïne et modèle :

Catwoman apparaît dans les comics Batman en 1940. Son costume a quelque peu varié depuis, ainsi que l’identité et l’histoire de la personne qui se cache sous le masque. Généralement, c’est une ancienne délinquante juvénile appelée Selina Kyle, qui vit d’expédients et se moque des conventions d’une société qui l’a rejetée depuis son enfance.

Selina Kyle, dite « the Cat », interprétée par Anne Hathaway dans le film « The Dark Knight Rises » de Christopher Nolan (2012) distribué par Warner Bros. Pictures. Je ne possède absolument pas cette image, que Batman, protecteur du copyright, me ficelle et me jette en bas de l’escalier qui mène au bureau du commissaire Gordon si je mens.

Le concept du personnage fonctionne particulièrement bien quand on comprend son nom en anglais – en effet, en anglais, un « cat burglar » (« cambrioleur-chat »), c’est dans le langage courant un cambrioleur qui s’introduit chez les gens en grimpant par une fenêtre sans se faire voir. L’image démoniaque mais féminine associée au chat noir vient s’y ajouter pour faire de Catwoman un personnage mémorable. Ce n’est ni une alliée de Batman, ni fatalement son ennemie : puisqu’elle se préoccupe avant tout de sa propre survie, elle peut parfois se retrouver du côté des héros. Quoique le plus souvent présentée comme vénale et égoïste, il lui arrive sous la plume de certains auteurs de critiquer avec intelligence et férocité la société inégalitaire de Gotham City. On a alors l’impression qu’il suffirait de quelques années pour qu’elle décide de changer de vie et de se présenter aux élections sous les couleurs de Lutte Ouvrière.

Cet aspect du personnage prend d’autant plus de relief que Catwoman évolue face à Batman, lequel est sous bien des aspects un héros-image d’Épinal de la classe possédante conservatrice (« je suis un milliardaire très intelligent et très gentil qui veut aider sa communauté sans que l’Etat n’ait jamais à l’exiger de moi, par exemple via les impôts »). Cette dynamique joue en particulier dans « The Dark Knight Rises » (2012, réalisé par Christopher Nolan) où Catwoman, magistralement interprétée par Anne Hathaway, assène à Bruce Wayne/Batman une tirade d’anthologie sur l’aveuglement des nantis qui ignorent la colère montante du prolétariat. C’est d’autant plus amusant que, face à elle, Batman est joué par Christian Bale, i.e. le trader psychotique Patrick Bateman de « American Psycho ». Comme Christopher Nolan n’est apparemment pas le réalisateur le plus progressiste qui soit, il s’avère dans son film que le prolétariat avait tort de croire en la révolution, qui n’est qu’un mirage – sans vouloir être mauvaise langue, de la part d’une grosse production hollywoodienne friquée, on s’attendait un peu à cette conclusion qui m’a néanmoins donné très envie de chanter « Hasta Siempre » en protestation à la sortie du cinéma. Le film a été en général considéré comme décevant mais cela n’a pas empêché la douce et gentille Anne Hathaway de surprendre tout le monde en étant excellente dans le rôle de Catwoman, au point d’être même complimentée par Barack Obama (c’était évidemment une question pertinente à poser au président des Etats-Unis).

Pour ce costume, comme vous l’avez déjà compris, je vais me fonder principalement sur la version du personnage présentée dans « The Dark Knight Rises ». Le costume a été, comme tous ceux du film, créé par Lindy Hemming. La raison principale de mon choix est que cette version pose quelques défis techniques qu’il est amusant d’essayer de résoudre pour moins de 10€ avec trois bouts de papiers et des ciseaux. Le masque et les oreilles ont été conçus pour avoir l’air d’objets technologiques : il faut donc nous arranger pour qu’ils ne ressemblent pas trop à du carton. Pire, comme nous sommes dans un film qui se prend très au sérieux, Christopher Nolan et Lindy Hemming n’ont pas voulu simplement coller une paire d’oreilles de chat sexy à Anne Hathaway. En effet, « Selina Kyle est une femme indépendante qui ne choisirait pas de porter des oreilles de chat sans raison », opinent-ils fort sérieusement en interview. J’ai eu un fou-rire de dix minutes devant tant de prise de tête, laquelle n’a pas empêché le scénario du film de trahir une incompréhension des marchés financiers qui serait pardonnable chez un enfant de six ans.

Suite aux questionnements profonds de Christopher Nolan, Anne Hathaway/Catwoman ne porte donc pas d’oreilles de chat à proprement parler durant le film. L’impression qu’elle en porte est donnée, comme vous pouvez le constater sur l’image du film plus haut, par des lunettes protectrices qui semblent former des oreilles pointues lorsqu’elle les repousse sur son front. Notre anti-héroïne ne porte d’ailleurs quasiment jamais les lunettes sur ses beaux yeux, y compris quand elle serait bien inspirée de le faire, par exemple lorsqu’elle fait de la moto sur cette image.

Même si cela m’agace profondément d’encourager les prises de tête de Christopher Nolan, sachez qu’il est très possible de fabriquer cet accessoire chez vous avec très peu de matériel ! Néanmoins, si vous n’avez pas le temps, je vous montrerai aussi une version très simple et plus classique.

Un facteur me facilite la vie pour que mon costume soit facile à reconnaître : je suis brune, j’ai le teint pâle et les yeux marrons, bref j’ai une vague ressemblance avec Anne Hathaway (chose qu’on ne s’est pas privé de me faire remarquer à la sortie de son premier film à succès, le grand chef-d’oeuvre « Princesse malgré elle » en 2001). Certes, c’est une ressemblance très vague, mais l’autre personnalité à qui mes amis disent que je ressemble est Cécile Duflot et je ne vais malheureusement pas pouvoir me fonder là-dessus pour créer un costume de Catwoman.

PrincesseMalgréElle

Je viens d’établir de proche en proche que Anne Hathaway ressemble à Cécile Duflot. Je suis certaines qu’elles sont ravies toutes les deux.

Ceci dit, Catwoman n’est pas un costume qui donne dans la discrimination : par exemple, elle a été interprétée par trois actrices afro-américaines, Eartha Kitt dans la série « Batman » (1966-1968, avec également Julie Newmar dans le rôle selon la saison), Hale Berry en 2004 et enfin, au doublage, Zoë Kravitz dans « Lego Batman ». Parallèlement, Michelle Pfeiffer et ses boucles blondes l’incarnaient dans la version de Tim Burton. Bref, Catwoman, on se fiche un peu de son physique : ce qui compte, c’est ce qu’elle incarne. De plus, le costume est très reconnaissable même si on ne cherche pas à le rendre parfaitement conforme à une version précise.

En fin de compte, pour devenir la parfaite Catwoman pour une soirée, c’est simple : il vous suffit d’adopter une attitude de sociopathie oscillant parfois à la limite de l’éveil d’une conscience sociale. A titre personnel, je n’ai même pas besoin de faire semblant, c’est pratique !

– – – – – – – – – – – – – – –

♦Matériel♦

I/ Vêtements :

Cat2017_vet1

Pour commencer, dirigez-vous vers votre penderie. Il vous faudra y trouver…

– De quoi s’habiller en noir de la tête aux pieds, de préférence avec des vêtements serrés. Vous aurez très probablement cela dans votre penderie. Surtout si vous êtes parisienne. Ou si vous êtes gothique, ce qui est très bien aussi.

(Je parle en connaissance de cause. En effet, un jour, une amie m’a dit : « HW, ayant jeté un coup d’œil à tes photographies sur facebook, je constate que tu tu n’as porté aucune couleur depuis 2004. » Honteuse, je suis alors allée m’acheter une robe bleue.) 

Le cuir et le simili-cuir sont ici de bon aloi (même si Anne Hathaway n’en porte pas, cela reste dans l’esprit du personnage), ou encore les matières techniques d’aspect moderne. Pour mémoire, dans le film de Nolan, le col de la combinaison de Anne Hathaway est un col officier montant ou plutôt un col Mao (vous voyez bien que je ne sors pas de nulle part mes plaisanteries sur le communisme !) : un col roulé noir en imite facilement l’effet. Si vous n’avez pas cela, ne commencez pas à vous désespérer pour autant : le triste destin des costumes de Halloween est que presque personne ne remarque les détails. Par exemple, si vous n’avez pas de pantalon noir serré, un jean slim noir fera très bien l’affaire, ou encore un legging en coton un peu épais.

– Dénichez des gants noirs, en cuir ou en ce que vous voulez, parce qu’il ne faut pas laisser d’empreintes digitales quand on dévalise une bijouterie. Si vous n’en avez pas, demandez autour de vous, un ami vous en prêtera sûrement. J’ai moi-même retrouvé au fond de mon placard des gants noirs anti-UV très long du temps où j’habitais dans un pays chaud (…pas les îles caïmans) : ils ont l’avantage de ne pas être trop chauds quand on est en soirée.

Cat2017_vet3

– Trouvez si possible une ceinture noire, de préférence assez large – contrairement à la mienne. Ce n’est pas l’accessoire le plus indispensable, mais si vous avez une ceinture noire sous la main, pourquoi ne pas l’utiliser ? L’idée sera ensuite de trouver un revolver en plastique pour l’y attacher.

– Pour les chaussures, dans le film de 2012, Anne Hathaway porte des bottes à talons aiguilles dont la hauteur est probablement un record dans les annales de l’Histoire de la Mode. Christopher Nolan, Lindy Hemming, je proteste. Les talons aiguilles peuvent être très jolis et il m’arrive moi-même d’en porter, mais toute personne qui a vécu cette expérience sait qu’ils empêchent totalement d’accomplir certaines actions nécessaire à la survie en milieu urbain, par exemple descendre un escalier à une vitesse supérieure à 0,02 km/h. Je refuse de porter ces choses alors que j’incarne une voleuse à l’esprit pratique. Christopher Nolan, je te le dis tout net, ton choix d’infliger des talons aiguilles aussi hauts à cette pauvre Anne Hathaway et même d’y faire référence dans les dialogues comme si cela justifiait ce choix m’énerve beaucoup. Surtout de la part de quelqu’un qui trouvait dégradant que Catwoman porte de véritables oreilles de chat, oreilles qui au moins ne la gênaient pas pour cambrioler un appartement de luxe au sommet d’une tour de cinquante étages. Pleinement consciente de mes responsabilités envers le personnage de Catwoman, je boycotte les talons aiguilles pour ce costume. Vive la Révolution ! ¡No pasarán!

Cat2017_vet2

A la place, j’ai rassemblé toutes les chaussures noires permettant de marcher mais d’aspect vaguement menaçant que je possède (c’est-à-dire presque toutes mes chaussures). Après quelques hésitations, j’ai choisi les bottes, qui me semblent à la fois appropriées à une tenue de cambrioleuse-dominatrix et propres à donner des coups de pieds. De toute façon, tant que vos chaussures sont noires et en cuir ou simili-cuir, elles feront très bien l’affaire.

Ceci étant dit, si vous souhaitez personnellement porter des talons aiguilles et ainsi imiter, par votre incapacité à descendre un escalier,  un chat qui n’arrive pas à descendre d’un arbre, je respecte entièrement votre choix.

Nous avons donc rassemblé une bonne partie de la panoplie pour un coût total de…

Coût total jusqu’ici : 0€ (vous pouvez trouver tout ça dans votre placard ou chez vos amis, ne me dîtes pas le contraire)

Il ne vous reste plus qu’à tout enfiler, ce qui prend trois minutes, et vous aurez 75% du costume.

Presque prête (à voler une rivière de diamants).

J’ajoute que la première chose que je me suis dit en voyant l’ensemble est « je devrais m’habiller comme ça tous les jours » : en effet, c’est seyant et ce n’est pas compliqué. Cependant, je me suis plus tard rendu compte d’un problème potentiel : c’est probablement un peu trop seyant pour la vie de tous les jours. Alors que je triais les photographies illustratives de ce tutoriel (que j’ai prises en quinze minutes par manque de temps), j’ai découvert qu’en portant ce costume, quoi que je fasse, on dirait que je m’efforce résolument de prendre des poses aguicheuses comme si mon salaire en dépendait. Ce qui n’était pas le cas, je voulais avoir l’air d’être en train de forcer un coffre-fort ou de me tenir prête à bondir sur les hommes de main d’un riche malfrat, pas de candidater pour le défilé Etam Lingerie. Je suis plongée dans une perplexité teintée de respect devant le pouvoir des vêtements noirs ajustés.

II/ Accessoires :

Il n’y en a que deux obligatoires : le masque et les oreilles de chat, qui sont des lunettes protectrices d’une forme particulière dans le cas de la version jouée par Anne Hathaway. Au passage, on peut néanmoins aussi essayer de trouver les objets ci-dessous :

– Un flingue en plastique car, contrairement à ce donneur de leçons de Batman, Catwoman ne se considère pas comme trop bien pour utiliser des armes à feu. Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog mal famé, vous savez déjà ce que je vais vous conseiller : ne dépensez pas d’argent, volez un pistolet en plastique à votre petit cousin.

– Une moto. Non, je n’en ai pas, mais je le signale quand-même parce qu’on peut toujours rêver.

Je ne suis pas trop bien pour ce revolver en plastique. A l’origine, il était couronné d’un morceau de plastique orange pour qu’on voit bien qu’il est faux : dans l’incapacité de l’arracher, j’ai peint ce morceau de plastique orange avec ma bombe de peinture noire en dix minutes.

Le reste des accessoires, on les fabrique (en chantonnant « C’est la lutte finale » pour se donner du cœur à l’ouvrage).

Je vais ici vous présenter deux manières de fabriquer les accessoires indispensables à votre cambriolage réussi du coffre-fort privé d’un homme d’affaires fiscalement exilé dans la Principauté d’Andorre. La première est celle qui prend dix minutes quand on n’a pas le temps. La seconde est celle qui permet de reproduire plus précisément le costume de Anne Hathaway dans « The Dark Knight Rises ». Pour gagner du temps, je vais immédiatement me débarrasser des explications concernant la méthode rapide.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

– Intermezzo : la Méthode Patentée pour avoir fini en 10 minutes –

Trouvez :

– un loup noir (le masque, pas l’animal, on n’est pas dans Game of Thrones) à trouver dans n’importe quel magasin d’accessoires de fête ; ou encore découpez-en un dans un morceau de carton, ce n’est pas sorcier.

Coût : de 0€ à 3€

– un serre-tête noir que vous pourrez même réutiliser ensuite en arrachant les oreilles.

Coût : à partir de 1€75 chez Claire’s, par exemple

– du carton ou papier fort noir, de la mousse en feuille noire (c’est ce que j’ai utilisé car j’en avais sous la main pour fabriquer les oreilles selon la méthode compliquée qui sera expliquée plus bas) ou encore de la feutrine noire – une toute petite quantité suffit, vous trouverez bien une chute de papier à utiliser chez vous.

Coût : 0€ (utilisez des chutes !)

– du scotch fort noir.

Coût : autour de 3€50 le rouleau en grande surface

Découpez deux triangles de carton/feutrine/ce que vous avez sous la main pour les oreilles, puis un petit triangle à l’intérieur de chacun (cf en haut à droite de la photographie). Créez la courbe d’une oreille de chat en refermant le petit triangle sur lui-même et en scotchant l’oreille de chat ainsi formée dans cette position (cf en haut à gauche de la photographie).

DSC06050

Scotchez les oreilles sur un serre-tête noir.

DSC06055

Et voilà le travail, en moins de dix minutes vous avez obtenu des oreilles de Catwoman classiques, semblables à celles que Julie Newmar portait dans la série télévisée des années soixante.

Julie Newmar dans « Batman » en 1966.

Coût TOTAL : moins de 8€50

Tout ceci est très pratique si votre soirée est dans une heure et que vous n’avez plus le temps d’hésiter. Mais si vous êtes courageuse (ou courageux, il n’est pas interdit d’être un Catman) et que vous avez un peu de temps devant vous, voici le…

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

II bis/ Matériel de la Méthode des héros/héroïnes prolétaires et stakhanovistes pour perdre une heure et demi à refaire le masque et les oreilles de la version Nolan-Hemming portée par Anne Hathaway

Cat2017_mat1

Vous aurez absolument besoin des choses suivantes :

– Un loup noir (ou d’une autre couleur, et de la peinture noire), de préférence avec la forme du nez en relief puisque c’est le cas du masque porté par Hathaway. Je conseille vivement d’en trouver un en carton ou papier mâché. Le masque que j’ai trouvé a fini par devenir satisfaisant esthétiquement avec un peu de travail, mais il est en plastique, ce qui est horriblement inconfortable à porter car ce n’est pas respirant et on se retrouve trempé(e) de sueur en 10 minutes dessous. Si j’avais le temps de refaire ce costume, la première chose que je ferais serait de changer le masque.

Coût : 2€30 pour le modèle que j’ai utilisé

– Un élastique noir pour tout assembler

Coût : 1€50 pour 1m (il m’en reste 30cm) dans une petite mercerie de quartier

– Une feuille de mousse noire (cela se vend par feuille dans les magasins de bricolages/travaux manuels et c’est très peu cher, par exemple on en trouve ici pour 1€10 chez Rougier&Plé – c’est le modèle que j’ai utilisé – et aussi probablement dans d’autres magasins de loisirs créatifs). Vous n’avez vraiment besoin que d’une seule feuille : j’ai fabriqué ma panoplie ET les oreilles de la méthode facile dans une seule feuille, et pourtant j’ai dû refaire l’un des plus gros morceaux deux fois suite à un essai raté.

Coût : 1€10

de la peinture noire, pour peindre le masque si besoin est (mon masque, comme vous pouvez le constater, est blanc) mais aussi peindre les lunettes une fois qu’elles seront assemblées, ce qui permettra de dissimuler la colle qui dépasse, par exemple. Vous pouvez utiliser ce que vous voulez ; j’avais une bombe de peinture noire, ce qui est pratique, mais de l’acrylique en tube fonctionnerait tout aussi bien à condition d’être délicat.

Coût : vous avez probablement ce qu’il faut chez vous si vous aimez les travaux manuels, mais dans le cas contraire le tube de peinture acrylique noire est actuellement à 2€75 chez Rougier&Plé (on sent que j’habite à côté d’un magasin de cette enseigne)

– Du papier transparent pour tenir le rôle du verre des lunettes. Surtout ne l’achetez pas, on peut trouver ça très facilement chez soi, pas la peine de dépenser de l’argent ou de créer plus de déchets. Par exemple, j’ai utilisé une très vieille intercalaire de classeur transparente rouge (la couleur des verres dans le film) qui ne me servait plus à rien depuis des années. Vous pourriez aussi utiliser une pochette range-documents transparente qui va bientôt devoir être jetée, la fenêtre d’une vieille enveloppe, du papier calque, etc. Vous pouvez vous référez à la photographie plus bas pour trouver l’inspiration. Si le morceau de plastique que vous avez sous la main est incolore et que cela ne vous satisfait pas, vous pouvez même le colorier au surligneur pour lui donner une teinte plus appropriée.

Coût : 0€ (Yes, you can !)

Cat2017_mat2

J’ai utilisé mes lunettes de natation pour m’inspirer de leur forme en fabriquant les lunettes du costumes. Je ne pouvais pas en faire directement des oreilles de chat (les fixations n’étaient pas dans le bon sens). Elles n’ont subi aucun dommage, m’ayant juste servi de modèle. Il n’est pas nécessaire d’en avoir, mais il faut bien avouer que c’est pratique pour s’assurer qu’on fabrique des lunettes de la bonne taille. Evidemment, si vous avez des lunettes de piscine avec des fixations qui leur permettent de jouer directement le rôle des « oreilles de chat », cela simplifierait le problème mais ce n’est pas mon cas.

De plus, j’ai utilisé au cours de la procédure des ciseaux fins (mes ciseaux à ongles, évidemment), une petite agrafeuse de bureau (qui peut être remplacée par du fil noir et une aiguille, ce qui j’ai d’ailleurs fait après être arrivée à cours d’agrafes). J’ai également utilisé une règle graduée et de quoi tracer un angle droit (rapporteur, équerre ou coin d’un livre…). Enfin, il faut absolument de la colle forte. Ma colle est sous la forme d’un pistolet à colle chaude (acheté à 10€ il y a un an, je ne retrouve pas le modèle exacte en ligne mais on trouve facilement l’équivalent au même genre de prix), ce qui est très pratique car la colle durcit rapidement et qu’il n’y a donc pas besoin de maintenir l’objet à coller en place pendant que cela sèche. Cependant, il n’est en rien nécessaire d’avoir un pistolet à colle. Vous pouvez très bien utiliser votre colle forte habituelle et maintenir les différents éléments en place avec du scotch le temps qu’elle prenne : ce sera un peu plus long mais cela n’aurait rien de foncièrement impossible.

Enfin, ce n’est pas obligatoire, mais pour créer des détails qui donneront un aspect plus réaliste à votre oeuvre, vous pouvez vous armer de peinture métallique et d’un petit pinceau, ou encore d’un marqueur doré ou argenté si c’est ce que vous avez sous la main. J’ai utilisé de la peinture argentée, mais le bronze ou l’or iraient très bien aussi. Si vous retourner voir la photographie de référence plus haut, vous constaterez que les détails métalliques du masque porté par Anne Hathaway sont couleur de bronze.

Coût : 2€61 pour un marqueur argenté chez CDiscount si vraiment vous n’aviez rien sous la main.

Coût TOTAL du costume : J’ai personnellement dépensé 4€90 car je n’ai eu à acheter que les trois premiers items, mais on peut atteindre au plus 10€26 si vous n’avez pas de matériel chez vous et que vous devez tout acheter (par exemple, si vous êtes exilé dans une chambre d’étudiant en première année encore presque vide). C’est plus de 10€ – j’ai menti ! C’est du vol ! Ce qui est très approprié.

– – – – – – – – – – – – – – –

♦Réalisation♦

Masque :

Il n’y a là rien de compliqué. Premièrement, j’ai comparé la forme de mon masque à celui du film et j’ai marqué au feutre orange les parties que je voulais découper sur le mien. J’ai pris garde d’être aussi symétrique que possible (notons le masque était lui-même assez peu symétrique, ce qui ne simplifiait pas la tâche). Ci-dessous, on voit à gauche les partie marquées pour la découpe et à droite des parties déjà découpées. J’ai utilisé un miroir (qu’on voit en bas à droite de la photographie) pour juger au fur et à mesure du résultat sur mon visage.

DSC06045

J’ai aussi découpé des trous pour laisser passer l’élastique noir, que j’ai mesuré autour de ma tête (le masque était à l’origine attaché avec un petit élastique blanc peu approprié au costume).

Puis j’ai peint le masque (vous n’aurez évidemment pas à le faire si le votre est déjà noir) à l’aide d’une bombe de peinture noire.

DSC06047

Enfin, j’ai dissimulé le petit trou qui était destiné à l’élastique blanc de départ avec un point de colle en relief. Une fois la colle sèche, je l’ai badigeonnée avec de la peinture argentée pour donner l’impression qu’il s’agit d’une soudure. En effet, on voit sur les photographies du film que le masque est supposé être un objet technologique et partiellement métallique, ce qui n’est pas déplaisant.

Finalement, j’ai passé l’élastique noir dans les trous découpés à cet effet et je l’ai agrafé sur lui-même pour le fixer… ou plutôt j’ai voulu le faire, mais je me suis rendu compte que j’étais à court d’agrafes. J’ai donc été obligée de le coudre, ce qui m’a fait perdre dix minutes (Drame d’une vie, tristesse d’un destin).

H2017_Cat_access1

Et voilà le travail (avec, spoiler, les lunettes déjà en place). En tout, fabriquer ce masque (ou plutôt l’améliorer, je ne l’ai pas « fabriqué ») m’a pris une vingtaine de minutes. Il n’est pas exactement conforme à celui du film, mais il s’approche beaucoup de son esprit et il ne démérite pas.

Maintenant, il s’agit de fabriquer les lunettes de protections qui deviendront les « oreilles » et de les fixer sur l’élastique du masque comme vous le voyez ci-dessus.

Lunettes :

Les lunettes sont ce qui m’a demandé le plus de temps et de réflexion. Je n’étais pas du tout certaine de pouvoir obtenir un beau résultat avec aussi peu de moyens, mais finalement je trouve que j’ai fait un travail très correct ! Mes lunettes ont un aspect plus « steampunk » et vieillies que celles du film, mais personnellement cet aspect me plait bien. Si vous souhaitez donner aux vôtres un aspect plus high-tech et que vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à ajouter des fils électriques, des éléments de lego techniques, etc.

Pour information, j’ai dû mettre un peu plus d’une heure à les fabriquer, avec quelques pauses pour laisser le temps à la colle et aux peintures diverses de sécher.

Commençons. Premièrement, j’ai tracé la forme de mes lunettes de piscine sur la feuille de mousse et j’ai découpé cette base de lunettes, puis évidé deux trous pour les yeux.

DSC06057

A chaque étape, je pliais ma base de lunettes en mousse en deux pour vérifier que la symétrie est bien respectée.

Si vous utilisez de la mousse comme moi, vous constaterez qu’il faut y mettre du soin et revenir souvent en arrière pour qu’elle soit proprement découpée. Cela vaut le coup de le faire, le résultat final prendra un très bel aspect.

Ensuite, je m’occupe de créer les pièces qui seront le « tour de l’œil » (c’est-à-dire la partie qui crée une petite « boîte » autour de l’œil sur les lunettes de piscine).

DSC06059

J’ai tout d’abord mesuré le tour de chaque œil, c’est-à-dire le tour de chaque demi-lunette. Pour cela, j’ai enroulé chaque demi-lunette avec une ficelle (ici, l’élastique noir, que j’avais sous la main) puis déroulé l’élastique et mesuré avec une règle la longueur d’élastique qui avait été nécessaire.

Ensuite, grâce à la même méthode de la ficelle, j’ai mesuré la longueur du tour de l’œil allant du nez à l’extérieur de l’œil. En effet, c’est à cet endroit à l’extérieur de l’œil qu’il faudra donner une petite « pointe » à la boîte protégeant le tour de l’œil pour que les lunettes ressemblent à des oreilles de chat une fois portées sur le front. 

Si cela a l’air un peu compliqué, pas d’inquiétude, nous récapitulons avec la photographie ci-dessous qui vous rappellera vos cours de géométrie de CM1 :

– La longueur « L1 » en vert est celle du tour de l’œil, à mesurer en utilisant la méthode de la ficelle sur votre base de lunettes.

– La longueur du nez à l’extérieur de l’œil est la longueur « L2 » en rouge sur la photographie, également mesurée par la méthode de la ficelle.

– Une fois ces mesures prises, on va dessiner sur la mousse en utilisant ces mesures, puis découper, une forme qui ressemble un peu à un triangle (en fait, cette forme est un pentagramme irrégulier, mais ça ne vous avance pas vraiment de l’apprendre). Sur ma photographie, je l’ai appelée la forme T1. La base de T1, son plus long côté, a pour longueur L1. Ensuite, on décide quelle sera la longueur des « oreilles du chat » (pour information, j’ai pris 4,5 cm) et on l’appelle H (en orange sur la photographie). On termine alors de tracer notre pseudo-triangle T1 comme je l’ai indiqué sur la photographie.

– Puis on profile les bords en testant le résultat au fur et à mesure en enroulant en place votre morceau de mousse autour du tour de l’œil de la base de lunette : on obtient finalement la forme T2.

On retourne la forme obtenue et on décalque le résultat pour obtenir la « boîte » qui fera le tour de l’autre œil, qui est l’image miroir de la première. On se retrouve alors avec les éléments suivants :

DSC06064

(n.b. Si votre carton-mousse a le même aspect des deux côtés comme le mien, vous n’aurez qu’à retourner une des formes si vous vous êtes trompé de sens…)

Préparons maintenant les « verres » des lunettes. Il suffit de décalquer la forme des trous des yeux sur votre papier semi-transparent, puis de laisser de la place autour pour la colle. On découpe et nos « verres » sont prêts.

DSC06067

Il ne reste plus qu’à découper deux tronçons d’élastiques pour pouvoir relier les lunettes à l’élastique du masque et vous aurez rassemblé tous les éléments. Il suffit de mesurer grossièrement sur votre propre tête la longueur nécessaire.

Pour mémoire et pour vous aider à mesurer, les deux morceaux d’élastique à découper sont ceux qui se trouverons…

…et, bien entendu, le même de l’autre côté de la tête. Laissez 1,5 cm de plus que la partie visible sur la photographie pour être large – il sera facile de raccourcir les élastiques plus tard, mais pas de les allonger.

Ensuite, pour rendre les élastiques plus facile à coller à l’intérieur des lunettes, j’ai agrafé un petit carré de mousse au bout de chaque élastique (si la fonction de ces carrés de mousse n’est pas encore claire pour vous, faites-moi confiance, elle le deviendra à la fin).

Nous avons maintenant tous les éléments ! Nous pouvons commencer à assembler les lunettes.

Premièrement, placez les élastiques à l’endroit où ils devront se trouver sur les lunettes et fixez-les temporairement avec un peu de scotch.

DSC06071

Ensuite, j’ai temporairement mis les pseudo-triangles qui vont former le tour de chaque œil de lunette en place, regardé et noté où les élastiques devaient passer et découpé un tout petit morceau de mousse sur les pseudo-triangles pour laisser la place à l’élastique pour plus tard.

Puis j’ai retiré les élastique et j’ai collé les pseudo-triangles autour de chaque oeil de lunette, en faisant bien entendu attention à ne pas mettre de colle à l’endroit où devra passer chaque élastique. Ci-dessous, le résultat :

DSC06075

Coller chaque pseudo-triangle autour de chaque œil est un travail minutieux. Prenez donc votre temps et vérifiez bien que vous allez placer chaque triangle dans le bon sens avant de commencer à étaler la colle.

Une fois les pseudo-triangles en place, j’ai rajouté beaucoup de colle à l’intérieur de chaque œil de lunette pour que l’assemblage soit solide. Une fois que les lunettes ont bien séché, j’ai passé un coup de bombe de peinture noire à l’intérieur et à l’extérieur pour dissimuler les endroits où la colle avait un peu débordé.

…et franchement, arrivée là, le plus dur était fait et le reste m’a pris dix minutes.

D’abord, nous allons fixer les élastiques.

DSC06076

J’ai glissé chaque élastique dans son trou. La partie où un carré de mousse est agrafé doit se trouver à l’intérieur de l’œil de la lunette, avec la mousse tournée vers le haut. J’ai appliqué de la colle sur le carré de mousse et je l’ai plié contre le bord de la lunette pour l’y coller. Sur la photographie ci-dessus, l’élastique à droite a déjà été collé et je m’apprête à placer la colle sur le carré de mousse de celui de gauche.

J’ai ensuite collé chaque « verre » à l’intérieur de chaque œil des lunettes en faisant attention à ce que la colle ne déborde pas sur la partie visible à l’avant des lunettes. Puis j’ai amélioré un peu l’aspect de l’extérieur de mes lunettes avec de simples petits points de peinture argentée qui suggère de petits clous métallique.

Et…

DSC06081

ET TOC.

Il ne reste plus ensuite qu’à coudre ou agrafer chaque élastique sur l’élastique du masque, ce qui donne finalement ceci, je le rappelle :

Je préférerais porter un col Mao.

Mais est-ce que, en plus de les porter comme oreilles de chat, on peut aussi porter ces créations en mousse comme lunettes ? Oui !

H2017_Cat_access2

Victoire.

(En revanche, j’admets que mon plastique translucide qui forme les « verres » est un peu épais et que je ne vois pas grand’chose à travers lorsque je les porte.)

Et c’est tout : votre tenue de combat est prête. Vous n’avez plus qu’à trouver un diamant gros comme un œuf de pigeon à voler dans une collection privée, un milliardaire véreux à détrousser et un coin tranquille en haut d’un immeuble dominant Gotham City pour y réfléchir à deux questions existentielles : 1/ Est-ce qu’il n’y aurait pas mieux à faire pour améliorer votre destin et celui de la société ? 2/ Pourquoi est-ce que dans « Batman : the Dark Knight Rises », le milliardaire paresseux qui a passé les huit dernières années à ne rien faire au milieu du luxe de son château est-il le héros de l’histoire alors que le pauvre homme qui aide un enfant à s’échapper d’une atroce prison est le méchant ? (et 3/ Les films de super-héros sont-ils tous foncièrement conservateurs ou bien est-ce réservé à Batman et peut-être à ce brave Captain America ?)

Ce costume achevé, je vous souhaite de passer une excellente soirée. Je suppute que, si quelqu’un se met en travers de votre route, un coup de botte (avec un charmant sourire en même temps pour déconcerter l’adversaire) aura raison du problème. Allez donc sortir vos griffes.

Bien à vous,
HW

H2017_Cat_seccam2

Je viens de vider ton compte en Suisse et de faire une donation de 50% des profits (mais seulement 50%) à la LCR. ‘K thanx bye.

– – – – – – – – – – – – – – – – –

Si ce costume vous inspire mais que vous hésitez encore, voici d’autres options que vous pouvez piller et cambrioler à votre aise :

Melisandre de Game of Thrones en une heure et demi, pour moins de quinze euros et en brûlant en effigie un prétendant au trône de France
Morticia Addams en cinq minutes, pour 3€50 au maximum (mais peut-être en volant une veste noire à votre mère)
Lara Croft : Tomb Raider en cinq minutes et moins de quinze euros, mais peut-être en volant les jouets de votre petit cousin
Link de Legend of Zelda, notre Héros du Temps préféré, en quelques heures et en déchirant des T-Shirts verts
– un uniforme de Starfleet dans Star Trek : TOS uniquement avec ce que vous avez dans votre placard
– un Nazgul du Seigneur des Anneaux en 10 min et pour moins de 15€

Publicités

9 réponses à “Comment fabriquer un costume de Catwoman version « The Dark Knight Rises » pour moins de 10€ (et aller dévaliser des milliardaires occupés à fêter la fin de l’ISF)

  1. L'Homme Chauve qui sourit

    Eh ben enfin !! Ca fait quoi, cinq ans qu’on te dit de faire ce costume ? :-p
    P.S. Du beau boulot.

    • J’avoue tout : cela fait des années que je le gardais sous le coude pour un Halloween où je n’aurais pas le temps de faire plus compliqué. 😉

  2. Nannnnnn… ❤ Mais c'est vrai que tu ressembles à Anne Hathaway !
    SInon, je ne captes toujours pas comment tu fabriques autant de choses avec presque rien…

  3. Pingback: Comment fabriquer des décorations élitistes pour Halloween – un article chaleureusement dédié à mes amis intelligents | Heroic (Fantasy) Writer

  4. Pingback: Comment fabriquer un costume de Link de « Legend of Zelda  en quelques heures pour moins de 20€ | «Heroic (Fantasy) Writer

  5. Pingback: Fabriquons un costume en 10 minutes pour Halloween : Star Trek TOS | Heroic (Fantasy) Writer

  6. Pingback: Comment se déguiser en Morticia Addams en 5 minutes pour Halloween (et connaître un effondrement moral à cause d’un bâton de rouge à lèvres) | Heroic (Fantasy) Writer

  7. Pingback: Comment fabriquer un costume de Melisandre de Game of Thrones en une heure et pour moins de 15€ | Heroic (Fantasy) Writer

Reponses et commentaires :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s