Archives de Catégorie: Hors catégorie (heureusement)

De temps en temps, les gens me demandent d’écrire des choses étranges. Or, j’aime les demandes bizarres : la plupart du temps, je ne demande pas mieux que de m’exécuter. Cette description sera détournée dans 3… 2… 1…

Comment se débarrasser du cadavre d’un loup-garou sans mettre de sang partout

Cet article a été écrit suite à un défi lancé par une amie qui, apparemment, pense que je devrais diversifier les sujets abordés sur ce site (avec des idées comme celle-là, elle aurait dû faire une école de commerce).
Vous apprendrez les termes exacts du défi si vous lisez l’article jusqu’au bout. Je jure sur Cthulhu que c’est la seule et unique fois où l’humour de fille fait son apparition à cette url. En effet, je suis ici complètement hors de mon domaine de compétence.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Lorsque j’ai appris quel serait le sujet de mon prochain article, mon impassibilité habituelle a bien failli voler en éclats. Devant mon écran d’ordinateur, une protestation me monta aux lèvres : « Ah NON, alors ! Pas question ! Pas ça ! »
Mais une Heroic Writer ne refuse jamais d’aborder un sujet car ce serait signe de lâcheté intellectuelle. Respirant profondément et récitant la litanie contre la peur du Bene Gesserit, j’ai cherché une solution.
J’ai reçu une illumination : lorsque tout va mal, une métaphore peut vous sauver. Les métaphores sont magiques. Une personne qui m’est fort chère a même réussi à faire son coming out grâce à un court texte ostensiblement à propos des clients d’une boulangerie qui préfèrent les brioches aux croissants.
C’est pourquoi, en réponse au défi de MeryllB, voici…

♦ Comment se débarrasser du cadavre d’un loup-garou sans mettre de sang partout ♦

Si vous n’avez pas achevé le loup-garou, vous pouvez par exemple le mettre à contribution pour nettoyer.

Cette nuit-là, dans ma vieille maison familiale perdue au milieu de la campagne française, je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Lire la suite